14.9.13

On a dessiné les volcans d'Auvergne.

 acolyte(1): Cat Gout
En juillet dernier, le Conseil Général du Puy-de-Dôme et le "Rendez-vous du carnet de voyage" nous avaient invités, avec Cat Gout et Fabien Denoël, à dessiner la chaîne des Puys et la faille de la Limagne pendant trois jours .

Sûr que c'est pas hyper éloquent comme sujet, une faille. Même que Cat roulait des yeux affolés sous sa casquette rouge
"Mais c'est quoi ce truc, c'est indessinable c'te faille!!"
(Elle avait fait une recherche Google qui a l'a envoyée sur des choses comme ça.)

Explication: (je vous la fais brève):
Il y a un bon bout de temps, des volcans ont poussé dans les contrées sauvages d'Auvergne, plutôt alignés, si on n'est pas trop regardant. Et puis juste à l'est de ce collier de "crânes chauves percés d'un trou au sommet" (comme disait Vialatte), ça a méchamment craqué -un rift, qu'ils disent- et la partie orientale s'est enfoncée de bien, allez,  300 m. C'est ça la faille.

acolyte(2): Fabien.
Notez ce regard qui respire la gentillesse.

Après bien sûr, tout ça s'est tartiné de coulées de lave, puis un peu plus tard, d'arbres et d'oiseaux.
N'allez pas imaginer le "Big Wall" de Yosemite, mais ça grimpe quand même le truc.

Les moteurs des voitures hoquettent et surchauffent dans les virages de la montée de "La Baraque", les pneus y crissent, les enjoliveurs y volent, les cyclistes y suent, la force centrifuge nous y colle sur la passagère d'à côté-mieux vaut s'arranger pour avoir une passagère en voisinage- le panorama sur la ville s'y observe, on peut même déplier la table en formica et sortir le saucisson dans le virage de la "pierre carrée", et en haut de la côte, le Puy-de-Dôme s'y aperçoit, colosse bienveillant avec sa calotte de nuages en automne.







Sur le plan dessin, c'est plutôt pas mal: la chaîne des Puys apparait magistrale quand on l'observe du bas, comme reposant sur un piédestal.

Depuis le plateau de Gergovie où nos ancêtres à couettes ont fait comprendre à César que le camping sauvage était interdit, on l'observe superbement.
Ce fut notre premier dessin, au petit matin:


Une autre vue, celle depuis Chanturgue, d'où on surplombe Durtol.
Au premier plan, mon vétété, que j'ai mis sur le dessin parce qu'il est bô.


Et voilà pour la faille. Pour son côté panoramique du moins. Dès que j'ai un peu de temps, je vous montre comment c'est fait d'en haut, tous ces volcans (d'ailleurs vous en avez des aperçus ici-chez Cat- et , chez Fabien).

Les illustrations sont actuellement exposées à la maison de site du Puy-de-Dôme jusqu'au 13 novembre 2013, et seront ensuite exposées à Polydôme dans le cadre du Rendez-vous du Carnet de voyage (on vous y attend nombreux!).

7 commentaires:

bigoudene46 a dit…

C'est super ces vues croisées, j'adore !

Mr Tazab a dit…

Merci Sylvie! Et heu, pour la faille, t'as compris, toi? ( y'en a certains qui insinuent que mon explication manque de clarté)

Sophie Valenti a dit…

Un vrai poème tes explications, quel régal de te lire et d'admirer tes illustrations croustillantes (j'ai bien aimé la passage de "nos ancêtres à couettes" et le portrait de ton vétété) !
Merci Mr Tazab

Juliette Plisson a dit…

c'est drôle !!

Vincent Desplanche a dit…

C'était annoncé partout : sur Urban Sketchers France, sur le site d il faut aller voir… chouette voilà enfin le compte-rendu et les croquis, C'est très intéressant de voir ces regards croisés depuis les mêmes points de vue Gergovie, puy des Gouttes, chapelle St Aubin, col de Ceyssat… On verra les originaux à la Biennale.

Emily Nudd Mitchell a dit…

Grâce à toi, les cours d'histoire géo de mon enfance paraissent beaucoup plus drôles :) et bien illustrés en plus !

silke conquet a dit…

LE POST !! tu nous gâtes :-). Love it. Bah, comment donner une vrai bonne définition d'une faille, ça renvoie aux nôtres, et je défie quiconque de les rendre explicatives et limpides :-).