10.9.13

On n'y voit que du feu

Quand une dizaine de personnes bougent avec précipitation dans tous les sens au milieu du feu et de la fumée, avec des céramiques rougeoyantes au bout de leur pince, c'est qu'ils sont en plein défournement d'une cuisson raku.
C'est un véritable spectacle, surtout la nuit,  et les résultats bien qu'un peu aléatoires sont souvent magnifiques.
Pas facile pour moi de montrer le mouvement et cette concentration d'énergie, et bien sûr encore moins l'odeur âcre de la fumée des copeaux de bois.
Juste une petite tentative ( mais au moins j'entrevoie ce que je devrai faire la prochaine fois)
J'ajoute une photo pour vous faire envie d'en regarder d'autres sur http://www.flickr.com/photos/carredart/sets/



1 commentaire:

silke conquet a dit…

j'aime cet artisanat à même le sol de terre battue. Chouette reportage, tellement exotique pour nous :-).