17.8.18

Vacances au fil de l'eau

En ce mois d'août caniculaire, j'ai eu l'occasion de passer une semaine sur une péniche-hôtel-solaire. C'était merveilleux : le bateau solaire avançait dans le silence au fil de l'eau et nous étions quasiment seuls... De temps à autre, un héron croisait notre chemin : il nous offrait le spectacle de son vol au ras de l'eau. Nous avons croisé quelques cygnes et leurs cygneaux, l'occasionnel pêcheur. On nous a raconté des histoires de silures énormes… mais la capitaine se voulait rassurante, nous ne risquions rien. La péniche s'arrêtait de temps à autre au quai d'un village. Là nous aidions à l'amarrage. Pas facile de manœuvrer un bateau de 29m50 ! Et là, nous pouvions nous baigner ou aller nous promener. La capitaine vogue sur le Lot et le Canal du Midi depuis 19 ans. Dominique Renouf est à l'origine de la création de sa péniche solaire. C'est une militante écologiste au grand cœur. Cette semaine, nous étions 11 à bord : 8 adultes (dont 2 dames de 79 ans et 83 ans) et 3 enfants. Tout le monde a adoré le voyage. Au mois de septembre, je retourne à bord de la péniche solaire pour animer un stage "carnet de voyage" à bord de la péniche. N'hésitez pas à me contacter si cela vous intéresse !

Arrivée avec quelques kayakistes et libellules sur Castelmoron-sur-Lot.

Vive les ploufs dans le Lot quand il fait si chaud ! Cette histoire de "frite", c'est une des passagères du bateau qui est amarré de l'autre côté de la rivière qui crie à son petit cousin de ne pas l'oublier. C'est une frite bouée qui aide le petit garçon à nager en sécurité sur une grande distance.

Aymeric adooore se baigner. Il a passé 2 heures dans cette piscine dans le Lot.


Ici, nous avons fait une pause déjeuner sous les frênes et les saules pleureurs… Un des passagers était espagnol. Quand il a regardé la traduction de "Fresno" sur google translate, ce dernier lui a proposé "cendre" comme réponse. Personne ne connaissait l'arbre que l'on nomme le "cendre" ! J'ai dit qu'il y a un arbre qui est le "ash" en anglais et que "ash" signifie "cendres". Apparemment google translate passerait toujours par l'anglais pour traduire les langues. On en a eu la preuve !

Les premières nuits, il faisait si chaud, que je dormais dans la cabine de pilotage à demi-couverte. Je pouvais voir les étoiles par milliers… et le matin, j'étais en premières loges pour voir les levers de soleil… C'était une expérience magique ^^







4 commentaires:

Marie Stricher a dit…

Super sympa Julie cette balade en péniche écolo. Tu as dû apprécier et un stage sur ce bateau, quelle idée originale. Bravo et pour tes dessins aussi toujours très vivants. Bises. Marie

vanessa a dit…

Etre porté au fil de l'eau, dessiner à son rythme. Ce doit être très chouette comme expérience !! Bel fin d'été Julie !

Nicolas globe croqueur a dit…

Sympathique. Cela donne envie de participer au stage que vous allez proposer.

Charline Moreau a dit…

Très chouette balade, et ces croquis façon bande dessinée sont très vivants, bravo !