5.12.18

Art roman du Roussillon 1



   Les églises romanes m'attirent irrésistiblement par leurs architectures toutes en rondeur et en volumes inclus les uns dans les autres, expression matricielle certaine d'une envie de protection dont ces hommes du 11ème et 12ème siècle avaient sans doute le plus grand besoin, eux pour qui le mot individualité et liberté et n'avait de fait strictement aucun sens.

C'est un voyage dans le temps et on peu encore ressentir les traces de ces esprits anciens taillés ou sculptés dans la pierre. Ces édifices aussi sont souvent bâtis dans de puissants cadres naturels se sont souvent substitués à des cultes bien plus anciens encore.

Ste Colombe fortifiée au XIVème siècle et clocher peigne plus tardif. Il est assez facile de déchiffrer la vie du monument à travers les différents types de maçonneries.
Evol dans son jus ressemble à un ksar
     
St Martin de Camelas sur son piton face au Canigou   

2 commentaires:

Nicolas globe croqueur a dit…

Très bonne idée. Votre publication me rappelle mes quelques visites de l'Abbaye de Saint Martin du Canigou que j'ai découvert pour la première fois en 1982 quand j'étais ado.

Je suis certain que vous évoquerez ce site sur l'un de vos prochains articles.

Marc Dejoux - Carnets et Détours - a dit…

Merci Nicolas, saint Martin curieusement n'est pas encore dans mes carnets :)