29.7.21

Rencontre USK La Rochelle 2021








Super rencontre 2021 des Urban Sketchers à La Rochelle

Merci Beaucoup a Joelle Bois et aux organisateurs

Les Croqueurs de Rochefort



Sylvie Dubost-Perret


Sylvie Dubost-Perret


Sylvie Dubost-Perret


Sylvie Dubost-Perret


Patrick Guedon


Patrick Guedon


Patrick Guedon 


Philippe Puiseux


Philippe Puisieux


Philippe Puiseux
        

Gérard Sauze


Hélène Clément 

Gérard Sauze


Gérard Sauze



Marie-Claude Sauze


Marie-Claude Sauze


Marie-Claude Sauze



Hélène Lagardère 


Hélène Lagardère 


Hélène Lagardère 


Hélène Lagardère 


Pierre-André Weite


Pierre-André Weite



Pierre-André Weite




Jérôme Priou


Jérôme Priou




Loic Poussin 


Loic Pousin


Loic Pousin


Loic Pousin


Brigitte Descazot


Brigitte Descazot



Brigitte Descazot



Brigitte Descazot

 

Des gargouilles et des croquis

Depuis 20 ans, des sculpteurs se donnent rendez-vous devant les ruines du château de la petite cité médiévale de Noyers-sur-Serein, dans l'Yonne, pour créer des gargouilles en pierre. Ils ont baptisé l'événement le Gargouillosium. Et cette année, les Urban Sketchers étaient invités à se joindre à la manifestation pour marquer cet anniversaire particulier. Nous étions une dizaine vendredi 23 juillet à répondre à leur invitation et à planter nos tabourets dans les rues de Noyers, mais aussi 300 marches plus haut (275, dirait Gérard, notre randonneur normand patenté...), devant les fortifications en cours de restauration où les sculpteurs avaient tendu leurs tentes pour se mettre à l'abri, on espérait que ça serait du soleil mais ça a parfois été de la pluie. C'était parti pour trois jours de dessin à gogo, les rues de Noyers (prononcez "Noyère" comme les nucériens - les habitants de Noyers - le font) regorgeant de pépites qui ont charmé les USk de Normandie, des Yvelines, de Bruxelles, de Haute-Marne, de Dijon, ou d'Autun, accourus de toutes parts pour remplir leurs carnets.
En plus de notre mission commandée, à laquelle la plupart d'entre nous a contribué malgré l'ascension sportive, nous nous sommes livrés à nos petites activités habituelles, dont le fameux "drink and draw" quotidien, en fin de repas ou de journée, pour pratiquer le portrait de groupe ou faire circuler nos carnets de mains en mains.
Pour le reste, il s'agissait principalement de s'en mettre plein les yeux en bonne compagnie. Nous avons scrupuleusement inventorié le patrimoine incomparable de Noyers, chacun à notre façon, dans des styles très différents, et la moisson a été abondante et variée, comme toujours. Voici ma contribution, mais vous trouverez le catalogue complet sur la page Facebook Urban Sketchers Bourgogne Franche Comté. Et pourquoi ne pas vous joindre à nous lors de la prochaine édition ?

27.7.21

Carnets d'Alpage

L'équipe devant la Source
photo Tilby Vattard
Depuis l'idée de départ et le premier coup de fil à Pierre Amoudry et Luc Perillat pendant l'hiver, en plein confinement, nous avons fait un long et beau chemin. Ce n'était pas gagné d'avance de préparer dans cette période une "rencontre du croquis en montagne".
Sketchcrawl du samedi au dessus de la Source
Nous avons d'abord présenté notre projet à l'office de Tourisme de Le Grand-Bornand afin d'avoir un petit coup de main. Ils n'ont pas hésité bien longtemps pour nous soutenir et nous ont ouvert beaucoup de portes.
Sketchcrawl du samedi au dessus de la Source
Notre équipe a ensuite été complétée et panchée en invitant  Silvia De Bastiani, peintre aquarelliste italienne qui peint beaucoup sur le vif dans les Dolomites, Marielle Durand qui dessine régulièrement les Alpes bernoises et Emmanuelle Viguie pour animer des ateliers pour les enfants.
 
Sketchcrawl du dimanche au Chinaillon
Après quelques mois de préparation et malgré la météo capricieuse de ce printemps qui nous aura un peu empêché de tout repérer sur le terrain, nous sommes très heureux d'avoir fait aboutir cette idée. Le soleil était déjà au rendez-vous dès le premier jour alors que la semaine précédente avait été pluvieuse.
Sketchcrawl du lundi au Lachat de Châtillon
Les ateliers, qui avaient lieu en matinée, ont fait le plein. Chaque intervenant apportant son style et sa façon de traiter spécifiquement la montagne. Malgré les pépins ou les changements de dernière minute on a su s'adapter.
atelier en plein air face à la chaine des Aravis
Pour ma part, j'ai eu le plaisir d'assister Silvia de Bastiani lors de ses ateliers où elle nous a fait montre de toute sa maitrise et de sa science de l'aquarelle. Ce fut un plaisir de l'accueillir et elle a semblé apprécier ce monde sympathique des Urban Sketchers.
Sketchcrawl du lundi au Lachat de Châtillon
Les après-midis, qui étaient consacrés aux sketchcrawls, ont rassemblé chaque jour beaucoup de monde. Dans l'ordre, nous avons dessiné le samedi les alentours de "la Source", le tout nouvel espace culturel qui fut notre QG. Le dimanche, nous sous sommes retrouvés au vieux village du Chinaillon où les vieux chalets sont regroupés autour de la petite chapelle.
Sketchcrawl pluvieux du mardi au Grand-Bornand
Lundi nous avons pris les remontées mécaniques pour atteindre le sommet du Mont Lachat de Châtillon qui offre un panorama à 360 degrés. Mardi, c'était au tour du centre ville du Grand-Bornand et de sa halle bienvenue pour s'abriter des averses insistantes.
et pour accueillir la grande table d'exposition des carnets
Pour clôturer ce séjour, le 14 juillet fut prétexte à un dernier sketchcrawl autour du marché.
Sketchcrawl du mercredi matin au Grand-Bornand
Une partie d'entre nous est montée, malgré le plafond nuageux bien bas, au col des Annes où nous avons tenté une petite randonnée au refuge de Gramusset.
Refuge de Gramusset Pierre-Percée en travaux
Faire se déplacer les sketchers dans ce village difficile à atteindre avec les transports en commun peu de temps après La Rochelle et Chalon-sur-Saône n'était pas simple mais l'attrait du grand air et des paysages de montagne a joué.
au sommet du Lachat pour le Sketchcrawl
Étant donné le succès de cette première édition, nous sommes partant pour renouveler l'expérience en y apportant toutes les améliorations possibles dès l'année prochaine, et la commune du Grand-Bornand nous invite à le faire. 
Comme vous êtes nombreux à ne pas être venus cette année, on vous dit à l'an prochain!