26.10.12

Vivre ensemble...

Les étonnantes figures synchronisées des vols d'étourneaux me surprennent toujours. Leurs vols peuvent être arrondis, larges ou allongés, ressembler à des entonnoirs ou des sabliers, se densifier ou s'éclaircir...Je trouve cela magique et fascinant !
A la tombée du jour, les colonies d'étourneaux se réfugient en ville : Cette migration urbaine est denuée de toute urbanité : Ils produisent également des nuisances non négligeables (vacarme, déjections acides...)
Cette histoire d'étourneaux est pourtant symbolique de la gestion d'une ville : satisfaire tout le monde est impossible ! Se réjouir que les étudiants animent une ville c'est aussi accepter l'occupation des terrasses de bistrots tard le soir. Le rythme des uns n'est pas celui des autres, intérêts individuels et collectifs s'affrontent.
 
"Vivre ensemble" est le meilleur des slogans pour une ville : chacun doit apporter une solution, tout cela au prix de la gestion des conflits, des paradoxes et des complexités. La citoyenneté n'est pas innée, elle s'apprend dans le partage, l'échange; l'écoute et la confrontation des idées...
 
Qui sait si ces vieilles maisons ne se sont pas endormies en se disant qu'une chose est impossible et qu'elles ne vont pas être réveillées par le bruit de ceux qui commencent à la réaliser ?

3 commentaires:

Robert de Saint-Laurent a dit…

Magnifique dessin. J'aime aussi beaucoup le texte qui l'accompagne.

Emily Nudd Mitchell a dit…

Joli portrait

silke conquet a dit…

nourrissant !!