16.7.14

Rencontrez les correspondants: Ricardô > Clermont-Ferrand

Généralement, on commence tout gamin, comme un cadeau à ses parents, par décorer le papier peint avec ses tous nouveaux feutres pointes larges indélébiles. Et puis, on se penche tout doucement sur un bureau. Et, comme sur ce poster représentant l’évolution humaine, on finit par se redresser lentement jusqu’à être debout. Une fois droit dans ses baskets on sort et c’est là que tout commence: un croquis par-ci, un croquis par là...moi qui dessine.jpg


Pour ma part, j’ai commencé à remplir quelques carnets en noir et blanc juste pour entretenir mon dessin et pour essayer de reproduire quelques jolies choses vues chez d’autres (Hugo Prat, Boulet, Larcenet etc…).
Jusqu’à ce qu’un beau matin, un petit gars aux mollets musclés sur un vélo et un carnet à la main (Tazab pour ne pas le citer) me dise au détour d’un volcan: “-Mets y donc un peu de couleurs dans tout ça ! Et par la même va donc voir le blog UrbanSketchers. Tu verras c’est un joyeux coup de pied au cul assez salvateur.”   “-Urban sketquoi ? Et puis mes aquarelles sont toutes sèches. Et puis moi je suis un lambin en dessin, et puis …”
Le fait est que depuis, j’ai réellement mal au derrière à force de m'asseoir sur tout et n’importe quoi pour dessiner également tout et n'importe quoi.


Finalement, le gribouilleur que voilà, jeune auvergnat de 40 balais à l'aise dans ses volcans et ses montagnes avec sa crème solaire sur le nez et ses baskets fatiguées, vient de découvrir une joyeuse bande d’amoureux de lignes fuyantes .


Vous pouvez suivre mon travail sur cette page et sur mon site Endorphine:



le puy d'olloix.jpg

6 commentaires:

Mr Tazab a dit…

Bienvenue amigo!

Lolo Wagner a dit…

Bienvenue à toi !

Bénédicte Klène , chronicroqueuse a dit…

Sympa ta présentation ! Bienvenue !
Et un de plus !

Richard Bertrand a dit…

Merci beaucoup, pour votre accueil
(-;

DESCHAMPS Christine a dit…

Bienvenue, Ricardo ! Ton entrée en matière de la semaine dernière donnait envie d'en savoir plus...

Richard Bertrand a dit…

merci Christine, c'est sympa !