1.10.14

Rencontre en Tonnerrois

Comme la rencontre d'avril dernier s'était trèèès bien passé, la sœur madrilène d'une participante avait émis le souhait de nous rejoindre pour découvrir à son tour les merveilles (si, si!) de la région de Tonnerre.  Je n'allais pas rater l'occasion de réunir à nouveau une petite troupe d'enragés du croquis, c'est tellement agréable !  Nous sommes donc partis à une vingtaine dans les rues de Tonnerre, dans l'Yonne, pour découvrir les monuments que nous n'avions pas eu le temps de croquer la dernière fois : le Vieil Hôpital, fondé par Marguerite de Bourgogne, l'hôtel d'Uzès, jadis habité par le fameux Chevalier d’Éon, ou le vieux vieux vieux cimetière municipal dont les tombes abandonnées font l'objet d'une procédure de reprise par la ville et qui, donc, ne restera pas longtemps aussi délabré et graphiquement magnifique qu'il l'est à présent.

Des amis sketchers ont répondu à mon invitation, malgré la concurrence considérable de Carnet de Bru, à Montélimar... il est vrai qu'avec lui, on était plus sûr d'avoir le soleil !  Mais comme il est très fair play, Bru, il nous en a laissé suffisamment pour que nous puissions dessiner dans des conditions très estivales, à notre grand régal.

L'univers des carnettistes étant d'une fertilité folle, notre amie Valérie, de Paris, est venue avec des petits carnets en accordéon de sa confection : le format idéal pour ces deux jours de sketching intensif... la preuve :



J'ai déjà passé commande pour une collection complète !

Et le dimanche, nous sommes partis pour Chablis, afin de saisir sur le vif les physionomie du marché bourguignon, avant de savourer un petit verre de vin local en terrasse.  Nous sommes ensuite montés, avec nos sacs garnis de produits locaux, sur les hauteurs au-dessus des vignobles portant les noms des grands crus locaux.  Un moment hors du temps, vraiment. Les conversations se sont éteintes progressivement pour laisser place à cette concentration sereine que nous connaissons tous.  Si la langue était bien faite, sketching et partaging rimeraient... ^^

En haut, par la gauche : Valérie, Aliette, Anaïs, Sonia, Michio et Sandra.  En bas, par la gauche : Anne Carole, Emily, moi, Madeleine, Getzemani, Maria et Abby.  Cinq nationalités représentées !
Avant de nous séparer, à regrets, nous avons gardé quelques minutes pour la traditionnelle photo auprès du Combi de Michio, désormais mascotte officielle des rencontres en Tonnerrois ! 

RENCONTRES A MONTELIMAR 27/28 SEPTEMBRE 2014

Recette pour obtenir des sketchers heureux...
1/ Prendre une localité baignée de soleil et un grand bol de ciel bleu, commander une température estivale...
La big fontaine Place de la Mairie
2/ Réunir des dessinateurs venus de tous les horizons et de tous âges (Angers, Lyon, Annecy et les locaux)...mélanger le tout... (ne pas laisser reposer)...
3/ Pendant ce temps chercher 1/3 de spots sur le marché, 1/3 de spots panoramiques, 1/3 de spots sur les franges urbaines et 1/3 de nougat...(je sais ca fait  4/3 mais c'est normal nous sommes en Provence...)
4/ Le soir de la première journée, ajouter un bar à vin sympa et mélanger les carnets vous obtenez des"Ah !! Oh c'est beau !! Génial !! ah tu m'as pas loupé !!!)

5/ Le lendemain recommencer et augmentez les difficultés des spots (voitures, avions), pour plus de cohésion rajoutez une dose de nougat et de soleil...

Voila comment on obtient un beau gâteau au goût d'amitié, de partage, de rencontres le tout dans une excellente convivialité...

Merci à tous pour ces moments de pur bonheur...


La presse locale avait fait le déplacement...

Isabelle au musée des avions


Cédric et son grand accordéon

Delphine et sa voiture rouge

Delphine et le pont du Fust

Suzanne et sa porte du château

PS : j'en rajouterai quand j'aurais celles de Michel 1 Michel 2 Marie, Shilpi on a des photos aussi (plein)...
Et la belle 203 d'Astrid...


30.9.14

Lolo chez Jojo

Citroën M35 - feutres, pinceau, 40cm x 60cm
Un nouveau "spot" a ouvert cet été à Strasbourg, avec Jojo, un ami qui se lance dans l'entretien et la restauration de Citroën anciennes, et plus particulièrement 2cv, Dyane et Ami.

J'y ai déjà vu quelques voitures exceptionnelles, dont une 2cv radar, très rare (mais pas trop réussie au niveau ligne) et un prototype M35, sur base Dyane, à moteur rotatif.

Sans doute pas mal de dessins à venir dans cet endroit et peut être un futur sketchcrawl…
Acadiane Michelin en cours de finition - feutres, pinceau, correcteur, 40cm x 90cm
Un coin de l'atelier - feutres, pinceau, correcteur 60cm x 40cm

29.9.14

Rencontre MuCEM et Urban Sketchers France

Voilà ! Mission accomplie...

Le WE du 20 et 21 septembre 2014, André, Georges, Nicolas et moi avons été invités par le MuCEM pour réaliser in situ des 360° de 6 m de long à dessiner dans la journée du samedi.

Nous étions une cinquantaine à avoir profité avec enthousiasme et bonne humeur de cette escapade Marseillaise. Le dimanche nous avons fait la Mairie et le Palais du Pharo.

MERCI d'avoir partager avec nous ces 2 jours intenses et joyeux :
Au MuCEM, Harmonie, Céline, Cyrille et leur équipe pour leur organisation et leur accueil chaleureux, à André, Georges et Nicolas, mes compagnons de labeur…, à tous les Urban Sketchers France qui nous ont fait le plaisir de venir (certains de très loin), au groupe Aix-Marseille Croquis et à l'Académie Libre venus en force, à Françoise et Lionel pour l'intendance et les photos, sans oublier tous ceux qui n'ont pas ménagé leur peine en nous aidant à faire sécher cette satanée peinture acrylique…

Caro
(le film bientôt)

D'autres photos et croquis du groupe ici :
http://aixcroquis.over-blog.net/2014/09/journees-europeennes-du-patrimoine.html

Voici le 4 mains que j'ai réalisé avec Georges :





© Caroline Manceau, Georges Febvre, 360°, Fort Saint Jean (Galerie des Officiers et Tour du Roy René), 2014 production MuCEM.









Quelques heures à Bourges ...


  J'ai profité du voyage d'une amie qui se rendait à une réunion à Bourges pour l'accompagner et découvrir  un tout petit  peu , cette très belle ville !
-- Surtout vas voir la Cathédrale !! me dit-elle en me déposant . Un croissant au bec , je me dépêche de gagner le centre ville. Je déambule dans les rues ou je croise de nombreuses tentations architecturales que ça m'en fait peine ...A l'extrémité d'une jolie rue pavée  surgit un bout de la Cathédrale .


 Bien sur je ne manque pas de voir le tympan , il me fait l'effet du bouquet final dans un feu d'artifice , on ne sait plus ou poser les yeux  mais je n'ai que le temps d'une réunion. Des nuages à la mesure de l'édifice traversent le ciel jetant régulièrement d’immenses ombres et quand la lumière revient , la pierre rénovée en parait encore plus éclatante . Je m'installe devant la mairie pour croquer juste un petit bout de cet énorme gâteau et bien vite , à mon goût , un coup de téléphone m'informe que la réunion est bientôt finie ^_^ ...



Côté cuisine , c'est un carnet fait maison avec du papier Arches 160g satiné , voilà !! ;)

26.9.14

Eclipse temporelle en Grèce

 
Petit extra de vacances, pour découvrir les Cylcades, et une île un peu à l'écart des sentiers battus, Naxos. C'est la plus grosse île en taille mais le peu de sites dit "touristiques" lui vaut une certaine bouderie...
Pour mon plus grand plaisir, car j'ai découvert une île encore très authentique, très sauvage. Un paysage rude, brûlé par le soleil en cette fin d'été, de la roche, quelques buissons, quelques oliviers et des chapelles blanches, partout comme s'il en pleuvait, comme pour accompagner ce paysage dépouillé et austère.
 
 
Naxos, c'est aussi un port, une ville, le principal arrêt pour les milliers de personnes qui transitent en bateau dans les Cylcades.
Et un monument emblématique, finalement plutôt rare en Grèce, cette porte. Juchée sur une presqu'île caillouteuse, à l'entrée du port, en avant-plan de la cité, le site est extraordinaire.
Ruine de temple, cadre solitaire, on sait pas bien.
Porte ouverte à l'imaginaire, qui se découpe sur le ciel, on peut tout y voir... De jour comme de nuit, et évidemment au coucher de soleil, c'est totalement magique.

 
Apollonas, la ville d'Apollon au nord de l'île, est en fait un petit village qui hésite entre pêche et station balnéaire. Pas de trace d'Apollon si ce n'est dans le colosse de pierre géant qui git à l'entrée mais un charme de bourgade grecque intemporelle avec son église, bleue évidemment.



De nombreuses petites plages ou criques jalonnent la côte, totalement desertes. Il est vrai que le galet l'emporte sur le sable, mais quel bonheur de se sentir à l'écart du monde, et au plus près de la nature.
Je m'essaye à l'écriture pendant ce séjour, me laissant porter par l'inspiration du lieu.

Gouter l'instant, sans courir de lieu en lieu, c'est pas mal aussi...

25.9.14

Rencontre à Marseille

Le week-end dernier, à l'invitation de l'équipe de sketchers d'Aix-Marseille, nous avons pu profiter des Journées du Patrimoine pour parcourir le labyrinthe du fameux Mucem. Une découverte, pour moi.  Je n'avais même jamais vu de photos du cube de dentelle en béton avant de voir celles qui annonçaient la rencontre !  Des fois, on se demande sur quelle planète on habite...  Mais voilà ma distraction réparée !  Autant dire que le site est impressionnant, qu'on le voie depuis la Place d'Arme du Fort St-Jean ou depuis l'orée de la ville, au bord de l'eau.


Nous avons été un certain nombre à nous user les feutres sur la résille en béton, il faut l'avouer.  Difficile de décider par quel bout attaquer ce revêtement couvert d'alvéoles qui scintillent ou se cachent dans l'ombre en fonction de ce qu'elles dissimulent.  Mais quelles qu'aient été nos mésaventures graphiques, elles n'étaient rien en comparaison de celles vécues par Caroline Manceau, Georges Fèvre, Nicolas Doucedame ou André Rouquet, nos vaillants champions invités par le Mucem à réaliser sur le motif des panoramiques de SIX mètres de long chacun, sur des calicots !  Hasardeuse entreprise dont ils se sont tous tirés haut la main, sous un soleil de plomb et sans pouvoir déployer totalement la banderole.  Chapeau, les amis !




Le dimanche, il a fallu quitter à regrets le Mucem, mais la visite du Pharo, avec son point de vue imprenable sur Marseille, nous a franchement consolés.  Les familles y aéraient leurs enfants, les guitaristes y répétaient leurs morceaux, les dessinateurs y pique-niquaient... un vrai forum à l'antique, façon Méditerranée.

Nous étions une bonne trentaine réunis pour ces grands moments de sketching, principalement de la moitié Sud de la France.  Allez, deux petites photos de groupe complémentaires pour conclure et peut-être vous donner envie de vous joindre à nous, à Montélimar ou Tonnerre (89) le week-end prochain, ou lors de rencontres à venir !


 


21.9.14

Montpellier, c'est toujours l'été.


Il fait encore très chaud à Montpellier, ça traine en tongues sur les terrasses. 
Il y a longtemps que je n'avais pas utilisé un liner.

14.9.14

Voyage en Corse...



Un coup dans l'estomac, un souffle de vent dans les cheveux, du soleil dans les lunettes noires...On se croirait ailleurs...Nous sommes en Corse !
Un monde rempli de lieux hors du commun, coupé en deux : vers le haut la montagne, en bas la mer...
Les dieux de la mer Méditerranée pourraient s'y installer...
 
La Corse est le berceau d'une communauté atypique : les Corses. Un peuple souvent conquis mais jamais soumis. Un peuple de fils de bergers avec du coeur et du caractère, fort, fier et susceptible...Un peuple où l'honneur et les liens du sang l'emportent sur toute autre considération quand il s'agit de venger la famille...
Cathédrale Ajaccio
L'île se mérite : il faut du temps pour la percer à jour. Il lui faudra le même temps pour qu'elle s'habitue à vous : C'est une fille de la mer Méditerranée...
Dure, tragique et secrète, en Corse rien n'est rationnel, ni le relief, ni le climat, ni les Corses eux même.
Décrire les paysages de la Corse c'est en fixer les limites : les plages sont paradisiaques, les criques sont confidentielles sans parler des montagnes omniprésentes qui donnent à la mer ce bleu si intense.
C'est une île grisante : un mélange de rochers, d'austérité et de parfum d'île lointaine. C'est aussi un pays où villes et villages sont comme accrochés, suspendus au dessus du vide et défient la pesanteur.


La Corse du centre c'est celle du "maquis" et des cochons sauvages, des vaches en liberté et des troupeaux de brebis, des fontaines au bord des routes, d'une flore odorante qui vient à la tête, celle d'une charcuterie qui s'affine lentement dans la fumée du bois de châtaigner...
Corte la plus Corse des villes Corses...
C'est l'île des traditions musicales, des minces clochers qui dialoguent et les cloches qui se répondent dans les vallées, là où les hommes se rassemblent pour des chants polyphoniques ancestraux et transmis de pères en fils...Chaque village, chaque vallée dispose de son propre répertoire...
La cuisine corse justifie la venue dans l'île : charcuterie, soupes, poissons, viandes et fromages réputés accompagnés de confiture de figues, miels incomparables ! A celui ou celle qui vous sert vous demandez " Qui cuisine ainsi ?" On vous répond : "Ma mère ! " Paraît alors une petite femme vêtue de noir belle comme une héroïne de tragédie antique...
Il n'y a pas de sombres idées en Corse : Tout semble vouloir faire descendre le  ciel sur la terre...
Toute cette richesse tient dans une seule île de 183 kms de long pour 85 kms de large...Presque rien à l'échelle de la planète...Et pourtant tout un monde...

Fermez les yeux, sentez, écoutez...Vous êtes en Corse




Place Paoli à Ile Rousse

Eglise Ste Marie Maggiore Calvi

"Pinzutti " lors d'un Drink and Draw à St Florent...

Bonifacio : la Citadelle

Golfe de Valinco à Propriano

Nécropole Ajaccio...

8.9.14

Semur en auxois

Voici quelques croquis que j'ai dessiné cet été, à Semur en Auxois en Bourgogne, ma nouvelle terre d'adoption. Le cadre est particulièrement pittoresque. La cité s'est endormie à la fin du 19ème siècle, et a plutôt bien été préservé de l’urbanisation barbare de ces dernière décennies.

les quais de l'armençon vus depuis les remparts
les vestiges du château de Semur

quelques maisons à pans de bois place Notre-Dame
une des entrées de la ville
une des nombreuses façades pittoresques de la cité
dans la collégiale Notre-Dame
détail des grilles du cœur de la collégiale