22.7.14

Rencontres d'automne à Montélimar

On se prépare...reconnaissance des circuits et zones à dessiner...
Le programme va bientôt être bouclé...
La liste des hébergements aussi...
more to come

21.7.14

Au chaud sous une paillotte...

Etant dans le Sud ce matin, j'ai profité du début de journée pour croquer la vue qui s'offrait à moi chez de bons amis. Une grande table pouvant accueillir de nombreux convives est protégée du soleil par un petit toit rond recouvert de quelques pailles. Du bonheur quoi !


Le mythe de la Caverne...

Bon...On a dit on part ! Rivière, mer, forêts et montagnes ? On verra bien...)
Carnet sous le bras, sac à dos rempli (casse-croûte, eau, crayons, couleurs...) nous voila partis !
Bon, il pleut...On est pas en sucre quand même, mais les carnets oui...
Refuge dans un vieux hangar, mine de trésor ... Avec un petit arrière goût du fameux mythe de la Caverne...de vieux camions immobilisés dans une sorte de caverne des temps modernes...Comme une réflexion sur les conditions d'accession à la nouvelle réalité automobile (turbo diesel, carénage moderne, phares à leds, direction assistée, clim...)...
Mon pauvre Platon...




20.7.14

Immersion dans la culture landaise


Ma nouvelle vie professionnelle a débuté, consacrée entièrement au bois et à aux charpentes… Mon premier stage se déroule dans les Landes, chez un spécialiste des fermes traditionnelles à colombages et je me suis fait prêté, pour l'occasion, une magnifique bâtisse isolée en plein milieu d'un bois.

La caractéristique principale de ce lieu est d'être tout entier dédié à la chasse.

Bien qu'étranger à ce domaine (je devrais plutôt parler de "culture"), je reste subjugué par la déco "silhouettes d'épagneuls", les dessins humoristiques de Harry Eliott (qui est totalement français malgré son nom d'artiste !), les lièvres et autres fiers animaux empaillés, ainsi que par la buanderie renfermant un stock impressionnant de Barbour, et autant de bombes de cavaliers, de paires de bottes…etc

La visite matinale d'un chevreuil est venue compléter ce tableau...

19.7.14

Sète


Devant la gare à Sète. 
Lumière, chaleur, plein de touristes dans la ville.
Liner sur Moleskine aquarelle.

18.7.14

11. VII. 2014. Chroniques croquées d'un festival



Dernier post avant le départ en vacances, avant d'éteindre l'écran et de ranger le clavier pour plusieurs semaines! 
Je voudrais vous raconter en dessin un moment particulier d'un sympathique festival d'été qui s'est installé loin des grandes cités, sur l'aire naturelle de camping de Saint Médard sur Ille, en Bretagne. Créé à l'initiative de la communauté de communes du Val d'Ille, le festival Lectures Esti’Val d’Ille veut mêler lecture et patrimoine naturel et on m'a demandé d'en faire une chronique croquée, le temps d'une soirée. 




Comme d'habitude quand je dois faire un reportage dessiné, j'aime bien arriver en avance pour m'imprégner de l'ambiance et commencer à croquer les lieux et les gens. Justement, il y avait déjà deux gars de l'association "Clair-Obscur" en train d'installer ce qu'il fallait pour la séance de cinema en plein air. Et puis, très vite, les responsables du groupement des médiathèques du Val d'Ille sont venus à leur tour installer leur barda : une "bibli'mobile", composée d'une multitude de paniers remplis de livres et d'albums, posés dans l'herbe à côté de jolis transats prêts à accueillir les lecteurs. Une jolie idée !



C'est vers 19H que les festivités ont vraiment commencé par les rencontres avec quelques auteurs qui vivent et travaillent dans la région : Bruno Bertin ("Vick et Vicky") Gaëlle Pingault ("Ce qui nous lie"),, Pog, Henri Dénes ("Meurtres à la fac des petites lettres"), Sophie Dabat ("L'enfant des ténèbres"). C'est toujours bien quand on peut feuilleter les livres et en discuter avec les auteurs !  Bruno Bertin avait même apporté son personnage et le petit chien qui l'accompagne dans ses aventures, au plus grand plaisir de tous. 




A ces rencontres s'est ajouté un apéro suivi d'un pique-nique littéraire et j'ai pris beaucoup de plaisir à croquer quelques groupes en pleine libation..








Enfin, la soirée s'est terminée par une séance de cinema en plein air avec la projection d'un joli film d’animation "Fantastic Mr Fox" de Wes Anderson. Le public avait apporté couvertures et  fauteuils pliants et l'ambiance était bien sympa. 


  

Maintenant, tous ceux qui ont participé à ce festival peuvent voir les dessins de ces chroniques croquées dans un exposition nomade grâce à un mobilier que j'ai spécialement fait fabriquer pour montrer mes carnets. La "Petite Galerie Passagère" voyage pour les vacances à l'EHPAD de Guipel jusqu'au 25 Août.
J'adore ce genre d'expérience et les rencontres que cela provoque et je suis sûre que vous aussi!
Allez ! Cette fois , je vous souhaite de bonnes vacances et de beaux croquis !
A bientôt et  EN DESSINS bien sûr !










16.7.14

Rencontrez les correspondants: Ricardô > Clermont-Ferrand

Généralement, on commence tout gamin, comme un cadeau à ses parents, par décorer le papier peint avec ses tous nouveaux feutres pointes larges indélébiles. Et puis, on se penche tout doucement sur un bureau. Et, comme sur ce poster représentant l’évolution humaine, on finit par se redresser lentement jusqu’à être debout. Une fois droit dans ses baskets on sort et c’est là que tout commence: un croquis par-ci, un croquis par là...moi qui dessine.jpg


Pour ma part, j’ai commencé à remplir quelques carnets en noir et blanc juste pour entretenir mon dessin et pour essayer de reproduire quelques jolies choses vues chez d’autres (Hugo Prat, Boulet, Larcenet etc…).
Jusqu’à ce qu’un beau matin, un petit gars aux mollets musclés sur un vélo et un carnet à la main (Tazab pour ne pas le citer) me dise au détour d’un volcan: “-Mets y donc un peu de couleurs dans tout ça ! Et par la même va donc voir le blog UrbanSketchers. Tu verras c’est un joyeux coup de pied au cul assez salvateur.”   “-Urban sketquoi ? Et puis mes aquarelles sont toutes sèches. Et puis moi je suis un lambin en dessin, et puis …”
Le fait est que depuis, j’ai réellement mal au derrière à force de m'asseoir sur tout et n’importe quoi pour dessiner également tout et n'importe quoi.


Finalement, le gribouilleur que voilà, jeune auvergnat de 40 balais à l'aise dans ses volcans et ses montagnes avec sa crème solaire sur le nez et ses baskets fatiguées, vient de découvrir une joyeuse bande d’amoureux de lignes fuyantes .


Vous pouvez suivre mon travail sur cette page et sur mon site Endorphine:



le puy d'olloix.jpg

14.7.14

La foire aux croquis - Sketchcrawl à Strasbourg

Pour ce 44ème Sketchcrawl, j'avais donné rendez-vous à la Foire Saint-Jean qui a posé ses manèges pour quelques jours encore à Strasbourg.

Nous étions assez peu nombreux cette fois (14 participants).
Effet vacances ? météo ? Coupe du Monde ? Ramadan ? Ce sont quelques explications que m'a donné un forain pour la faible fréquentation par les amateurs de pommes d'amour ou de grand huit, cette année.

Les stands n'ouvrent que vers 15 ou 17 heures. Avant cela on est assez dans une ambiance "Coney Island" et le côté "envers du décor" est beaucoup plus visible, ce qui n'a pas été pour me déplaire.
Ensuite il faut supporter Christophe Maé, Patrick Sébastien et la compagnie Créole, le tout en même temps bien sur !

Je renouvellerai certainement l'expérience un jour où il y aura un peu moins de pluie.
Il y a vraiment une grande variété de sujet sur une foire, et les forains avec qui j'ai échangé quelques mots ont été très sympathiques.

Logements de forains
Ambiance surannée avant l'ouverture
Gourmandises
Le grand 8 "Super Rail Way"
Pour voir les croquis des autres participants, jetez un œil sur le forum sketchcrawl

13.7.14

Sketchcrawl des lyonnais courageux

Nous avons profité de ce temps morose pour égayer nos carnets de quelques croquis. Le Sketchcrawl fut donc l'occasion pour une quinzaine de lyonnais de se regrouper sur la ligne T3 du tramway. Certains ont ainsi pu chercher l'inspiration dans la zone industrielle, au bord du lac de Décines ou à proximité du Carré de Soie.

Je me suis contenté pour ma part du château d'eau rougeoyant du quartier de la soie ;-)


Montpellier.

Bonjour à tous. 
Voilà longtemps que je n'ai pas posté... J'ai arrêté de croquer un moment, j'ai raté la rencontre à Sète et je reprends doucement le stylo et les pinceaux. Je me régale sans fin de ma ville qui recèle tant de chose à voir notamment la vieille ville, les petites rues, les vieilles pierres, les toits riches de lignes et de formes.


Place Jean Jaurès. Liner et aquarelle. Carnet Moleskine.


La vieille ville.


Petite rue de la vieille ville depuis la rue Jean Moulin, hier soir, pendant que d'autres jouent au foot et que la lumière décline.


Place de la Comédie.

11.7.14

Une petit tour en bateau ?

Ce qui est bien, quand on vit en Bretagne, c'est que l'on peut très vite se dépayser en faisant juste un petit tour en bateau. Ca tombe bien , j'ai la chance de pouvoir naviguer depuis quelques années sur un voilier classique, "Eloise II", yawl bermudien construit en 1957.
Souvenez-vous, je vous en ai déjà parlé en revenant de croisières, de régates et même de travaux d'hiver  au chantier

Or depuis ce printemps le bateau a changé de port d'attache en rejoignant la petite cité de caractère de Port-Louis, "la sentinelle de la rade" de Lorient, juste en face du port de Kernevel d'où j'avais dessiné l'année dernière un grand panoramique de 2 mètres de long. 

Une bonne douzaine de yachts classiques sont désormais amarrés à l'année à Port -Louis, ainsi que d'autres bateaux anciens comme le"Corbeau des Mers", dernier sloop langoustier de l'île de  Sein encore à la mer.
La veille de notre départ en mer,  il y avait des musiciens sur  le "Corbeau des mers" juste au bout du ponton, devant le quai. C'est plutôt chouette d'être accueilli à l'arrivée avec des chants marins ! 




Pas question d'être à Port-Louis sans aller au café -librairie de "La Dame Blanche", une étape incontournable pour faire le plein de bouquins, et savourer un excellent thé délicatement infusé au sablier . Il faut dire que le jardin est un véritable piège à soleil !


 Le bateau, c'est pour faire des tours en mer… Mais voilà, quand on est à la manoeuvre ou quand ça gîte trop, c'est pas la peine d'espérer pouvoir dessiner. Du coup ma collecte est riquiqui cette fois. Heureusement pour mes carnets, il y a eu un petit moment de tout petit temps devant le phare de la Teignouse….


Ou encore en croisant ces jolis bateaux vers Belle-ïle, histoire de rapporter quelque chose quand même de ces quelques jours de croisière…. C'est bien la première fois que je dessine si peu !


9.7.14

Rencontre USK France à Sète (par Ricardô)

"Allez ! tu viens à Sète ? tu verras il y aura plein de supers trucs à dessiner,
des bateaux, des poulpes, des architectes belges, des lapins espagnols,
tu verras les rencontres Urban Sketchers c'est dingue !!!
En plus, ils prévoient une météo royale, soleil, soleil et soleil.
C'est bon, c'est ok, allez gooooooo ...."
(Tazab au téléphone avec ce don hypnotique de persuasion) 

L’auberge de jeunesse plantée au dessus de Sète,
vue imprenable au petit déjeuner.


Fabien Denoël (dit Bambie) avec sa chemise qui rend fou.






Mr Emdé en plein effort ( à peu près 40 dessins à la minute)


Lapin : au moins avec ceux-là,
je suis sûr qu'ils vont pas démarrer pour partir sous mon nez,
comme les voitures américaines que je pratique d'habitude !
Trois minutes plus tard on entends le mécano dire :
"Ok Raymond allumes la grue je le remets à l'eau ..."



En me dirigeant vers la place de la mairie de Sète, je m'attendais à trouver
une statue avec une moustache géante et une petite pipe juste en dessous, 
héééée béé non , rien de tout ça,
juste un poulpe et un dauphin,
le poulpe encore, ok,
mais le dauphin ....








8.7.14

Un avant goût de vacances ?

Pas besoin d'aller visiter des contrées lointaines, partir c'est aussi quitter les grands axes, fuir la ville et s'engager dans les vallées voisines... Celles que l'on devine au loin dans l'horizon bleuté après les faubourgs...
L'aventure et la découverte sont là-bas...Alors hop ! un bagage léger, le sac à dessin et on fuit la moiteur de la ville et ses esprits qui s'échauffent.
Voici le résultat en images à moins de 45 kms autour de Montélimar :
Eglise de Comps à proximité de Dieulefit

Ruine du Prieuré d'Aleyrac

Rebord de la coulée basaltique du Coiron (Ardèche du Sud)

Crest dans la vallée de la Drôme