11.8.18

Le VAL d'ALLOS

Nous sommes allés passer quelques jours dans le Val d'Allos (Alpes de Haute Provence), où le Verdon prend sa source, et où les montagnes étaient un excellent refuge de fraîcheur pendant ces derniers jours de canicule !

Mieux valait randonner trop tôt que trop tard pendant notre séjour car aux alentours de 14h/15h les orages et pluies diluviennes  étaient au rendez-vous chaque jour. Cela ne nous a pas empêcher de découvrir de jolies balades, des hameaux préservés, des cascades, des rivières et le magnifique patrimoine géologique du Pays du Haut-Verdon !

En voici un petit aperçu :

Le Col des Champs, utilisé en pâturages, Commune de Colmars.

L’église paroissiale Saint-Sébastien était à l’origine une chapelle de pénitents, située dans la Grand Rue du Village d'Allos.
Hameau de Chaumie situé en contre-bas d'une magnifique cascade.
L’accès à la cascade se fait à pieds à l’aide d’un sentier assez raide. 
Thorame-Haute !
Le Village de Thorame-Haute est l'un des plus vastes villages de France avec 3 hameaux pittoresques mais avec seulement 174 habitants !

https://www.flickr.com/photos/sophie_valenti/
Le Hameau de Chasse se situe au dessus de la commune de  Villars Colmars.

https://www.flickr.com/photos/sophie_valenti/

9.8.18

Symposium USk à Porto

Les rendez-vous d'Urban Sketchers se suivent mais ne se ressemblent pas. Ils sont de plus en plus intenses. Le symposium 2018 se tenait à Porto entre le 18 et le 23 juillet, et pour ma quatrième participation, j'avais pris un Sketch Pass qui m'a permis de dessiner davantage et d'avoir aussi plus de temps pour croiser des sketchers du monde entier. Quel plaisir de mettre un visage sur un nom, de tisser un plus les liens déjà noués et de rencontrer de nouvelles personnes. C'est surtout une réelle source d'inspiration pour tout sketcher, débutant ou confirmé, que de feuilleter les carnets des autres et de les voir dessiner.
Et pour ne rien gâcher, Porto est une ville magnifique enchâssée sur les collines dominant le Dourô que l'on peut l'admirer depuis nombre de points de vue. Cette semaine entière passée sur place, hors du temps, en compagnie d'innombrables camarades dessinateurs du monde entier donne l'irrésistible envie de participer au prochain symposium à… Amsterdam !
 
For my fourth participation to a symposium, I had a sketch pass that allowed me to do some more sketches and see many people of my acquaintance. That's so nice to put a face on a name, to catch up with friends and to meet new sketchers. And fortunately, Porto is a jewel that is reflected in the waters of the Douro. The different hills offer many points of view on the baroque churches, on the river and the bridges. Thank you to the symposium team and all the volunteers for making us discover their city and their country. 
The symposium 2018 gathered more than eight hundred artists, who had the opportunity to sketch every day with new mates. This moment is so intense that, at the end, you have only one obsession : attend to the next symposium that will take place in… Amsterdam !



All my sketches of Porto are in my Flick Set
La suite des croquis est à découvrir dans mon album Flickr

8.8.18

Les quais sur la Seine entre deux ponts, été 2018

Avant de partir en congés, l'occasion de nouvelles escapades graphiques, comme Avignon (j'y organiserai une journée urban sketching de 21 août 2018), ou encore Venise, je vous emmène ce mois ci à Paris, sur les quais de la Seine, entre le Pont Neuf et le Pont des Arts, travaux réalisés dans le cadre d'une sortie organisée par Delphine Priollaud-Stocklet.

Arrivé en avance sur le lieu de rendez-vous, je commence par les deux pavillons séparés par la courte rue Henri Robert, à l'extrémité Ouest de l’Île de la Cité.

---
---
---
Puis je m'attarde un instant sur la Place Dauphine avant de descendre sur les quais.
---
---
J'entre maintenant dans le vif du sujet.  Delphine nous a emmené sur l'extrémité Ouest de l'Ile de la Cité, qui nous permet de croquer quelques vues du Pont-Neuf, le plus ancien pont de Paris,commencé à la fin du 17ème Siècle et terminé au siècle suivant. Outre le matériau choisi, la pierre, en remplacement du bois sujet aux incendies, sa conception est totalement innovante. Terminé les habitations sur l'ouvrage et ajout de trottoirs protégeant les piétons des chevaux et véhicules hippomobiles.
---
---
---
Depuis une des arches du pont, on peut apercevoir le pont des Arts, et une partie du Louvre.
---
---
L'ouvrage se situe sur l'axe du Méridien de Paris (ou Méridienne Verte). Il relie le plus célèbre musée de la capitale à l'Académie Française, qui se singularise par sa coupole.

Le pont actuel date de 1984 après 3 ans de travaux, d'après les plans de louis Arretche. Il est composé de 7 arches (aux lieu des 8 sur l'ouvrage précédent) et s'alignent ainsi sur ceux du Pont-Neuf. L'aspect actuel a repris celui de l'ancien pont.

---
---
Avant de dessiner et aquareller le pont, et pour bien en maîtriser le cadrage, un petit travail sur des "vignettes" (plus ou moins grandes, s'avère nécessaire...
---
---
... avant de réaliser quelque-chose sur un format plus important (ici, dessin encre diluable en sépia).
---

---
Je ne m'interdit pas de revenir non plus sur un cadrage resserré en monochrome, ou de centrer la couleur que sur une partie du travail.
---
---
---
Je choisis également de me focaliser sur les embarcations aux pieds et entre les deux ponts, toujours en commençant par des "vignettes"...
---
---
Puis de poursuivre, là encore, sur des formats plus grand et aussi en mode panoramique.
---
---
---
Le dernier sujet de la journée a consisté à traiter une vue sur l’île-de-la-Cité, après une démonstration aquarelle de Delphine.
---
---
Et comme les températures de la journée ont été élevées, malgré les stations à l'ombre,  je décide de terminer ma journée par un rafraîchissement sur une terrasse de la Place Saint-Michel.
---
---
C'est tout, pour le moment!

Nicolas globe croqueur.
---

6.8.18

Tout perdre

Samedi dernier avait lieu la rencontre mensuelle de croquis strasbourgeoise. Nous avons été rejoints par Marie-Odile de Besançon, Marie-Josée de Belfort, Catherine et Olivier de Dijon. Une belle délégation du groupe USK Bourgogne-Franche-Comté !

La veille de cette rencontre, en face du Café Atlantico - notre lieu habituel de rendez-vous - à cinq heures du matin, une très vielle maison a brulé.
Heureusement, il n'y a eu que quatre personnes légèrement intoxiquées par les fumées.

Lors de notre arrivée à l'Atlantico, les pompiers étaient encore sur place en surveillance, et des grues s'affairaient à délester au maximum l'édifice pour éviter que la façade ne s'effondre.
Malgré l'odeur assez prenante, j'ai sorti mon carnet et dégainé mes stylos.
Une fois le croquis posé, direction la place Saint-Etienne, pour rejoindre le groupe, avaler mon casse-croûte et attaquer un autre dessin.
Lorsqu'une imposante camionnette se gare à cinquante centimètres de mes yeux, je pose mon carnet par terre, et décide de patienter un peu pour voir si la vue se dégage rapidement.
C'est à ce moment qu'une dame âgée - dans les quatre-vingts ans - canne à la main, me dit trouver mon dessin très beau.
Elle me demande de voir les précédents et je lui tourne la page.
Quand elle tombe sur ce croquis, en voyant le bout de tissu que j'ai suggéré au deuxième étage, elle est prise d'une vive émotion : j'avais dessiné son appartement et le drame qu'elle venait de vivre.
Tout ce qu'il lui reste, c'est une culotte, un T-Shirt et sa canne.
Tous ses souvenirs sont partis en fumée.
Cette rencontre m'a également fortement ému.

27.7.18

Camping

Le Pin Sec est le camping au bord de l'océan Atlantique où j'allais avec mon frère et mes parents quand j'étais petite. Plus tard, adolescente, j'y emmenais mes copines. Certaines en ont fait un lieu de pèlerinage où elles retournent chaque année. Certaines se sont mises au surf. Ado, nous n'étions pas ce que j'appellerais des sportives. Mais les gens changent ! Cette année, pour la première fois, j'ai fait une initiation au surf. C'était super. Je n'ai pas fait de prouesses mais j'ai désacralisé un sport qui me faisait peur. Pour m'aider, j'essayais de me dire qu'à l'origine, les hawaïens qui ont inventé ce "loisir" le faisaient tous : hommes, femmes et enfants. C'est plus tard que les australiens et les américains ont ajouté la notion de sensation de l'extrême. J'ai hâte de retenter !!!




25.7.18

Histoire d’eau



Jean-Michel Caradec chantait, dans les années 70 « Qu’elle est belle, ma Bretagne quand elle pleut ».
Je ne sais pas pourquoi cette chanson si lointaine m’est soudain revenue en mémoire lors des quelques jours passés en Bretagne (côtes d’Armor) au début du mois de juin.

Ce que je sais, c’est qu’il m’a fallu beaucoup, beaucoup, beaucoup d’eau pour retrouver l’ambiance  des lieux visités.


Ile de Bréhat 


Ile de Bréhat, sous la brume

Ile de Bréhat, un petit rayon de soleil

Mont Saint-Michel, sous un ciel menaçant

Mont Saint-Michel


Saint-Brieuc, le Légué

Saint-Brieuc, le pavillon de Bellecize

Saint Brieuc, la cathédrale Saint-Etienne

Saint Brieuc, place du Martray

J’exagère un peu, bien sûr ! Sur l’ile de Bréhat, il ne pleuvait pas, à Saint Malo non plus, et puis,  j’y suis retourné récemment, à Nantes, et finalement je retire tout ce que j’ai dit. 
C’était le jour de la finale de la coupe du monde de foot et tout le monde hurlait de joie sous un soleil radieux!

Nantes, le restaurant où on a mangé le soir de la finale
D'autres images sont visibles ici dans cet album


24.7.18

Peyzac le Moustier

Au pied d'un majestueux platane se déploie la petite place du village .

Calme et pourtant animée chacun se relaie à cet endroit,  les randonneurs déboulent d'une ruelle et les cycliste aussi , les acheteurs de pain vont à la boulangerie , les lecteurs regardent la boite à livre, l'épistolaire pose son courrier et les chercheurs de trésor Terra Aventura scrutent tout comme moi , la façade de cette jolie maison .

Et à l'angle de la maison , il y a Ferguson qui ♫♪ ne connait plus ♪♪♫ personne ♫♫♪...


22.7.18

Petits accordéons des rues... de Lorient (suite)

 J'avais commencé à partager en mai sur le blog cette série des "petits accordéons des rues" de Lorient. C'était un projet en vue de l'exposition collective qui dure tout l'été aux archives de la ville. Il fallait éviter de dessiner dans des carnets lors de nos rencontres du vendredi matin afin de préparer cette exposition. Comme j'ai vraiment "l'âme du carnet", j'ai eu envie de fabriquer ces minis carnets qui sont donc exposés dans une vitrine sans cadre. Le papier varie : parfois sur papier lisse gris ou beige, parfois sur papier aquarelle, parfois sur papier recyclé... 
Lorient - Rue de Larmor

Lorient - place de la poterie

Lorient - place Polig Montjarret

Lorient - quai des Indes (version Bollywood ;))
Lorient - parc des phares et balises

Lorient - Quai du péristyle

Lorient - Rue Alain Colas
Ajouter une légende

Lorient - Rue de Varsovie

Ajouter une légende

Lorient - Rue Didier Bestin

Il y en a encore quelques autres, la collection s'agrandit régulièrement. 
Ce sont quelques-uns de ces accordéons qui ont été choisis par le service des archives afin d'illustrer l'affiche de l'exposition collective qui comporte de très beaux dessins et qui est évolutive puisque ceux-ci sont changés de temps en temps !

Lorient - exposition collective des croqueurs de Lorient