23.11.17

57e sketchcrawl Lorient, 10e anniversaire Urban Sketchers

Pour fêter le 10e anniversaire d'Urban Sketchers, et le 57e sketchcrawl, rendez-vous à Lorient pour la journée du 11 novembre.

Le matin, nous nous retrouvons dans une rue du port de pêche. Les hangars et murs sont recouverts de graphs, de grandes fresques de street art. A l'intérieur d'un hangar (ancienne fourrière de Lorient), une immense fresque dans les tons vert fluo, réalisée par 2 grapheurs connus, Kaz et Ezra.
Une opération street art a eu lieu cet été et nombre d’œuvres sont récentes. Elles ont notamment pour thème la préhistoire, d'où la présence de dinosaures, de monstres marins

                                                                              Gérard
                                                               Brigitte

           











L'après-midi, rdv dans la base des sous-marins, il pleut, alors nous dessinons à  l'intérieur du bloc K2, une alvéole avec un bassin. Ambiance un peu glauque, mais contrastes ombres lumières garantis
                                                                             Christian
                                                                        Marie-O

Mais aussi des dessins faits à l'extérieur, des divers blocs de la BSM
                                                                   Pascal : la glacière
                                                                            Annick
                                                                        Charly
                                                                            Corinne
Pour finir la journée, on se retrouve à la brasserie de la Base



14.11.17

Un automne en croquis...

Dans les derniers croquis de l'automne, pas beaucoup d'urban, beaucoup de portraits... Heureusement, il y a le sketchcrawl !

Et puis l'automne, c'est le retour dans les cafés pour dessiner... J'adore le nom de celui-ci : A chacun sa tasse (2 Rue du Griffon, 69001 Lyon)... Et puis quelle carte de chocolats chauds pour les gourmands ;)


Le Broc Bar ci-dessous, c'est plutôt pour les derniers rayons du soleil d'été, lorsque l'automne arrive presque mais pas encore totalement... La petite terrasse calme est bien charmante, les clients toujours très hétéroclites et étonnants... Cette fois, j'ai été happée par la discussion de la table de droite (que l'on ne voit pas sur le dessin)... des acteurs ! Passionnant !


Et puis donc le sketchcrawl 57, avec un parcours dans les traboules du vieux quartier de Lyon, Saint Jean. Un bon moyen d'être à l'abri de la pluie.. mais pas des courants d'air ! Prévoir un "cache-nez" ;)

27 rue Saint Jean :

37 rue Saint Jean, la cour de la maison du chamarier : 


13.11.17

Worldwide Fiesta !

Il n'aura échappé à aucun d'entre vous qu'Urban Sketchers venait tout juste de fêter ses 10 ans d'existence.  Personne ne voulait laisser passer l'occasion sans  marquer le coup, pour célébrer tous ces bons moments que la petite idée tenace de Gabi Campanario nous a permis de passer ensemble depuis des années.  Évidemment, le choix du 11 novembre, qui coïncidait opportunément avec le 57ème sketchcrawl mondial, n'était pas forcément le plus heureux pour nous, dans cette partie de l'hémisphère Nord qui s'apprête à rentrer dans l'hiver.  Mais nous avons tous bravé la pluie battante et le vent pour venir apporter nos petits dessins à l'édifice ambitieux que le Board étasunien avait entrepris de monter : une journée entière de postage des dessins du monde entier sur le fil Instagram du groupe.

Rendez-vous était donc pris, pour notre tout jeune chapitre bourguigno-franc-comtois (ah, que n'ont-ils trouvé un nom de région poétique et surtout plus pratique!) sur la place principale de Dijon, samedi 11 novembre à 10 heures du matin.  Nous avions un créneau de publication entre 11 heures et 11h15.  Je pense que le monde entier aurait été étonné de voir tous les groupes français se conformer à cette merveilleuse organisation digne de l'horlogerie suisse la plus performante. Il a bien fallu que nous nous démarquions en ratant notre créneau pour des raisons techniques totalement dépendantes de notre incurie technologique.  Mais notre service de com' à l'international (éh oui, jeune chapitre, mais déjà équipé comme un grand!) a promptement repris les choses en main et finalement, nos photos ont pu intégrer l'événement, au prix d'un peu de désordre dont nous nous sommes platement excusés.

Bref.

Voici pour nous présenter un peu :



Et pêle-mêle quelques dessins réalisés ce jour-là  par les 18 dessinateurs de 4 nationalités différentes (belge, japonaise, espagnole et française) réunis sous la bannière USk BFC :

Dessin de Pierre d'Etourvy (89)

Dessin de Cath de Dijon (21)

Dessin de Jean-Pierre de Joigny (89)

Dessin de Jean-Pierre , de Belgique

Dessin de Marie-Josée de Belfort (90)

Dessin de Marie-Odile de Besançon (25)

Dessin de Myriam de Belgique

Bon anniversaire, Urban Sketchers, longue vie à toi, et compte sur les Francs Comtois et les Bourguignons ( les Bourguitois ?  Les Francomgnons?) pour créer plein d'occasions de se réjouir graphiquement avec tous ceux qui voudront bien se joindre à nous !  Nous avons sortis nos agendas pour noter d'ores et déjà toutes les dates à retenir : la rencontre à Liège de mai, celle d'Aix-en-Provence de juin et bien sûr, celle de Porto en juillet !

1.11.17

Le prochain symposium...

On savait déjà, depuis Chicago, que le symposium annuel aurait lieu cet été à Porto, au Portugal, mais les dates viennent de sortir : réservez dès à présent votre créneau,
du 18 au 21 juillet 2018 !
 Normalement, on ne poste pas de dessins de l'étranger sur ce blog, mais il se trouve que je reviens tout juste de Porto où j'ai dessiné avec l'organisateur du Symposium, alors exceptionnellement, voilà de quoi vous donner envie de vous y rendre :



Histoire de vous donner envie de faire partie de la grosse délégation française qui ne manquera pas de se réunir dans cette magnifique petite ville, voici un aperçu de la gastronomie locale et des paysages...


D'après Pedro, plus de 700 personnes seront attendues en tout.  Mieux vaut prendre ses précautions bien en avance pour l'hébergement, à mon avis.
Si on ne se voit pas auparavant à Aix, en juin, à bientôt en juillet au Portugal !

30.10.17

57ème Sketchcrawl à Toulouse

Le 28 octobre, le rendez-vous étant pris de longue date,  les Toulousains se sont rencontrés nombreux à la cité de l’Espace, à l’initiative d’Isabelle HAAS qui a conjugué « sketchcrawl » avec les « 20 ans de la Cité de l’Espace ».



Au début, je l’avoue, je n’étais pas très motivée…. L’espace, ce n’est pas mon truc, j’aime les montagnes  et le plancher des vaches ; les fusées encore moins, sauf celles que je faisais en Légo –il y a longtemps- !

Mais ce fut une belle journée, riche en productions ! Le beau temps, le plaisir de se retrouver à plusieurs pour dessiner donnant envie de se retrouver plus souvent …. nous sommes donc en train de réfléchir à la mise en place d’une rencontre mensuelle. Reste à en définir les modalités : j’aime l’idée de l’impromptu (on se retrouve à un bistrot-toujours le même- et on avise), un autre préfèrera la version « proposition »… Sketchers de Toulouse et de sa région n’hésitez pas surtout à partager vos avis & idées !

D’autres photos seront disponibles sur le site de l’AACE  










29.10.17

Journée Urban Sketchers à Bourges

Samedi 28 octobre j'étais à Bourges pour rejoindre le petit groupe réuni par Anne-Marie Desternes, à l'initiative de cette sympathique rencontre. Rendez-vous était donné près de la cathédrale, autour d'un café avec Marie-Madeleine, Valérie et Ghislaine, pour une journée de croquis et d'échanges.
Ce fût la découverte d'une ville dont je connaissais la réputation de belle architecture et que cette visite a confirmé en l'observant par le dessin : multiples points de vue dans des sites historiques très préservés, rues pavées bordées d'élégantes maisons gothiques en pierre blanche et de nombreuses façades à pans de bois.
A l'intérieur de ses remparts, dont certains subsistent, Bourges se décline autour de la cathédrale Saint-Etienne et le palais Jacques-Cœur, de part et d'autre de la longue rue Moyenne qui la traverse, en ville médiévale authentique, qui invite le dessinateur amoureux d'architecture à y passer du temps. Je compte bien y revenir !

Les carnets se remplissent autour de la cathédrale, place Georges-Sand, passage des Remparts et place Gordaine.

 Rue Bourbonnoux, depuis la place Gordaine.



27.10.17

Patrimoine Maritime Catalan - Suite N°3 -

La goélette Miguel Caldentey construite à Majorque en 1913 classée monument historique est en travaux de réhabilitation depuis maintenant plus de 8 ans. Les travaux lourds et compliqués sont confiés à Yann Pajot charpentier de marine expert au conservatoire du littoral de l'Aude.
Les travaux s’effectuent sur le canal de la Robine qui relie Narbonne à Port la Nouvelle en passant par l'Ile de Sainte Lucie, dans une large zone naturelle gérée par le conservatoire du littoral, à partir du Domaine du Grand Castelou au cœur du marais.


La goelette sur la berge du canal


L'arrière de la goelette et l'Esperance en attente de restauration   

Vue du pont                  


Dans le ventre du Miguel Caldentey


Dans la cour du Grand Castelou
Merci à Yann Pajot pour son accueil, je poursuis mes pérégrinations maritimes autour du patrimoine mais je reviendrais ici surement.

Enez Sun... île de Sein

Et voilà un nouveau petit carnet des îles qui vient rejoindre ma collection qui s'étoffe... et ce n'est pas fini puisque j'ai plusieurs projets encore dans les îles dans les jours qui viennent ! Cette île là, est particulièrement chère à mon cœur car j'y ai des souvenirs d'enfant et d'adolescente... et pourtant je n'y avais jamais passé de nuits... Et ça change tout, surtout sur une petite île. Si vous y passez une journée, vous découvrez une terre, des paysages, des bâtiments, des lumières... mais après le départ du bateau emportant les promeneurs, vous pouvez commencer à rencontrer les îliens ! Et puis c'est beau une île la nuit... à la lueur des phares...

Comme toujours, mes petits carnets des îles sont des carnets de format accordéon petit modèle (soit 14 cm de haut et quelques mètres de long).
Le premier jour avec une très belle lumière...

Le deuxième jour avec de la pluie (j'ai fini le dessin du quai le lendemain matin)... et donc un passage au musée.





Le troisième jour avec un réveil à l'aube pour écouter et regarder l'île émerger de son sommeil... qui commence sous le soleil mais se termine sous le crachin...

 Quatrième et dernier jour qui a été amputé de cinq heures car le bateau du soir a été avancé en début d'après midi... Vous imaginerez sans mal ma frustration...  mais je vais revenir... Il me reste quelques pages à remplir ;)

Pour en savoir plus sur cette toute petite île qui semble si fragile juste posée au milieu des éléments souvent déchaînés, et pour voir chaque dessin de manière plus détaillée, je vous invite sur mon blog :

25.10.17

Rencontrez les correspondants : Olivier Martin > Clermont-Ferrand

 


Dessiner, je l’ai presque toujours fait, et j’ai progressé pendant mes études pour devenir designer. Il y a quelques années, une crise personnelle m’a fait tout stoppé pendant quelques mois. Puis j’ai eu un déclic, dessiner, j’en ai besoin !
 
Depuis, jai recommencé à remplir des carnets. Un jour, un certain « Tazab » me convie à une soirée pleine d’urban sketchers. C’était lors d'un rendez-vous des carnets de voyages à Clermont-Ferrand. Tous ces gens sont si accueillant.
Même si j’apprécie la solitude au moment de dessiner, les rencontres avec les gens et en particulier les USK sont très enrichissantes et motivantes.

J’aime dessiner petit. Je suis à l’aise sur format A6, parfois A5. Cela correspond au regard que je porte à ce qui m’entoure, une forme d’humilité



Le petit format me permet d’atteindre plus vite mon but, de composer plus facilement et m’oblige à plus d’efficacité. Pour autant, je dessine lentement. D’abord parce que j’ai besoin d’observer longuement mon sujet, et parce que j’aime accorder de l’attention aux détails, même si parfois, j’aimerais être plus spontané.


Dans mes croquis, je me focalise sur un élément ou une caractéristique de mon sujet. Il y a toujours une part de non-dit, plus ou moins grande, qui témoigne de ce qui m’inspire au moment de dessiner.


Vous pouvez suivre ma page Facebook facebook.com/olivsketches/
ou directement mon blog olivsketches.tumblr.com/