5.10.13

Aquarellable ou waterproof, mon coeur balance...







L'Atelier de l'argentin Norberto Dorantes, à Barcelone, m'a ouvert les portes d'un monde mouvant aux portes duquel je m'étais jusque là soigneusement tenue.  Mais à présent que j'ai vaincu grâce à lui mes réticences, l'expérimentation m'entraine sur des sols de plus en plus incertains. J'ai sorti hier tous mes crayons, mes feutres, mes stylos-plume, mes cartouches de toutes les couleurs, opéré un choix méticuleux, fait des tests, voire des crash-tests fébriles, et je suis partie à Tonnerre (89) pour mettre en pratique.  Total, tout un champ de possibilités s'ouvrent devant moi, toutes plus ludiques les unes que les autres, et me voilà bien embarrassée de tant de liberté !  Que faire, à présent ?  Revenir à la raison et à mes petites manies presque maniaques ou me lancer tête la première dans une bassine de couleurs invraisemblables ?  Suite au prochain épisode... ^^

4 commentaires:

Juliette Plisson a dit…

Pas de panique! c'est ça le bonheur de la créativité non? de l'expérimentation et des tentatives. en plus tu maitrises bien tous ces effets je trouve. Bravo!

Valérie a dit…

Ne sois pas raisonnable!!!!!

DESCHAMPS Christine a dit…

Merci à vous deux.... mais faites attention, je pourrais tenir compte de vos conseils ! ^^

Emily Nudd Mitchell a dit…

Vas-y, plonge dans l'encre !