3.10.17

Exposer un carnet de voyage

En juin dernier, j’ai été invité à participer à une exposition dont le thème était « passage ». J’ai réfléchi et décidé de faire ce que je fais le mieux (je crois) : un carnet de voyage. J’ai donc commencé ce carnet le 13 juin en essayant de coller au thème. Je l’ai trimbalé durant 2 mois et demi dans mon sac en m’obligeant à le remplir de manière aussi régulière que possible au rythme d’une double page tous les deux jours à peu près. Le dernier dessin a été fait la veille du début de l’expo.



Une de mes  appréhensions était de rater des pages, ce qui m’arrive régulièrement avec mes carnets habituels. À mon grand étonnement, je me suis aperçu, chemin faisant, que la contrainte de l’expo me rendait plus rigoureux, plus concentré. J’ai réussi, pour quelques dessins très mal engagés, que j’aurais sans doute abandonnés dans un carnet normal, à récupérer les erreurs et à produire quelque chose de correct, voire intéressant. L’averse par exemple, a été dessinée sous un pont, à genoux, pluie dans le visage et j’ai eu très peur d’avoir une page inmontrable. Je crois que l’ambiance, au final, est plutôt réussie. https://www.flickr.com/photos/claudemargny/36139908624/in/dateposted-public/

Pour que le carnet soit aisément consultable, je l’ai attaché, à l’aide de deux plaques de plexiglass et de princes, sur un support dur (carrelage noir), le tout posé sur un lutrin.


Ma crainte était qu’il soit trop manipulé, qu’il en souffre et ne tienne pas le temps de l’expo (une semaine) d'autant que je ne l'avais pas ménagé durant deux mois et demi.



A ma grande surprise, les gens ont été très respectueux, bien que beaucoup consulté (certaines personnes m’ont dit l’avoir feuilleté entièrement) il a très peu souffert, je l’ai retrouvé dans le même état qu’au début de l’expo.


L’ensemble du carnet (78 pages) est visible ici.
https://www.flickr.com/gp/claudemargny/0d972k

2 commentaires:

Nicolas D a dit…

Bravo pour la qualité de vos travaux. Je vais pouvoir puiser mon inspiration dans mon propre travail les semaines qui vont venir.

Salutations.

Nicolas.

Gerard Darris a dit…

Belle expérience Claude, comme quoi, faut pas avoir peur de ses erreurs :-)