27.2.18

Rencontrer les correspondants : Charline Moreau > Nantes


Bonjour à tous ! 

Je suis ravie de rejoindre le blog USK France comme correspondante (et aussi un peu impressionnée), voici donc le pourquoi du comment je suis arrivée ici.

Originaire de la région nantaise, je me souviens avoir toujours dessiné depuis l’enfance, avec plus ou moins de réussite au début, j’ai pu améliorer ma technique en m’orientant vers des études d’Arts Appliqués, d’abord en Design d’espace puis en Architecture paysagère, de Nantes à Bordeaux. 

J’ai commencé à dessiner dans des carnets grâce au festival de peinture Montmartre à Clisson et son concours «Carnet de croquis», auquel j’ai participé pour la première fois en 2009, poussée par un grand frère pour qui le dessin est un talent inné. Le but était de réaliser 8 croquis en une journée, en s’immergeant dans le village à l’architecture italienne : un défi devenu plaisir à chaque nouvelle édition. 

Dans ces mêmes années, j’ai lu avec passion le livre «L’Art du Croquis Urbain» de Gabriel Campanario, sans que cela me vienne à l’esprit de devenir moi-même, un jour, une Urban Sketcher à proprement parler.


Participer aux festivals/concours de peinture m’a permis d’apprendre à dessiner sur le vif, afin de trouver la composition "idéale" pour mes tableaux en un rien de temps et capturer les ombres et lumières qui se déplacent pendant la journée.


Il y a deux ans, lorsque je suis partie terminer mes études en Erasmus à Gênes, en Italie, pendant 10 mois, j’ai utilisé le moins possible mon appareil photo, qui était d’ailleurs de mauvaise qualité. À la place, je croquais chaque village que je découvrais, pendant plusieurs heures, emmagasinant les souvenirs dans mon carnet. Un ami colombien m’a fait découvrir le groupe Facebook Urban Sketchers et ses milliers de croqueurs, ce qui m’a confortée et encouragée à poursuivre sur ma lancée. Finalement, je suis rentrée en France avec plus de 100 croquis, et j’ai simplement continué à dessiner en voyageant depuis ma réinstallation à Nantes. J’ai depuis dessiné Bordeaux, Montpellier, Le Mans, Paris, St Nazaire, Marseille... à chaque voyage son souvenir. Au fil des mois, j’ai commencé à partager mes dessins sur le groupe Facebook Urban sketchers, puis sur Flickr, découvrant en même temps toujours plus de talentueux croqueurs.

Marseille, Cours Honoré Estienne d’Orves depuis le 3e étage d'un immeuble donnant sur la place, 30&31 décembre 2016



Grand Théâtre, Bordeaux, à l’abri de la pluie derrière les colonnes de l’Opéra, encre et aquarelle



Habituée à dessiner en solitaire, voir cette communauté s’entraider et se rencontrer au fil des années m’a donné envie de dessiner en groupe, ce que je fais les lundis soirs depuis quelque mois. Prochaine étape : aller dessiner avec le groupe Urban sketchers de Nantes.
Les Bords de l'Erdre, Quai Ceineray, à Nantes, été 2016
Côté technique, je privilégie l’aquarelle pour sa transparence et sa rapidité d’exécution, de séchage et la simplicité de transport (une boîte, deux pinceaux, un pot pour l’eau et c’est rangé !). J’utilise également les stylos à encre de différentes épaisseurs lorsque la scène m’inspire plutôt pour son graphisme et ses détails que pour ses couleurs.


Le Passage Pommeraye, à Nantes : mon défi de chaque nouvelle année, en choisissant des perspectives un peu plus complexes à chaque fois

Les vues panoramiques et/ou en "vue d’oiseau" sont mes sujets de prédilection. Bizarrement, la complexité d'un paysage ou d'une architecture ne m’effraie pas, au contraire, plus ce sera difficile à dessiner, plus j’arriverai à le comprendre en détail et à retransmettre son ambiance à travers mon illustration. Le dessin in situ permet au dessinateur de partager son ressenti par rapport à un lieu précis à un moment donné. C’est pourquoi la composition a une importance primordiale pour moi : il faut réussir à faire «entrer» le spectateur dans un univers qu’il ne connaît pas, le faire voyager.

Coucher de soleil sur L’Erdre depuis les berges du Lieu Unique, à Nantes, automne 2017


J’aime mêler l’architecture et végétation dans mes croquis, l’un mettant souvent en valeur l’autre, par leurs lignes, textures et couleurs différentes. Et enfin, le travail des ombres et des lumières se révèle indispensable à la bonne compréhension de l’ambiance du lieu (un peu plus difficile lorsque le soleil n’est pas de la partie cependant...). 

Merci de m'accueillir, et j’espère vous rencontrer bientôt, à Porto ou lors de prochains événements réunissant les croqueurs de France :)

Charline

9 commentaires:

Julien Schleiffer a dit…

Bienvenue Charline, très chouettes dessins ! On se croisera à Porto !

DESCHAMPS Christine a dit…

Bienvenue sur ce blog et bravo pour ces magnifiques sketches ! A bientôt lors des rencontres !

charline moreau a dit…

Merci Julien ! À bientôt à Porto alors :)

charline moreau a dit…

Merci beaucoup :) à bientôt

vanessa a dit…

Bienvenue parmi les correspondant Charline !
Une voisine angevine !

Nicolas globe croqueur a dit…

Bienvenue Charline. C'est magnifique ce que vous faites. Je me suis abonné à votre compte instagram.

Au plaisir de se rencontrer. Je vais certainement aller à Aix-en-Provence.

Nicolas globe croqueur (et photographe).

Bénédicte Klène , chronicroqueuse a dit…

Bravo ! Au plaisir de faire ta connaissance et de dessiner ensemble un de ces jours !

Gerard Darris a dit…

belle présentation Charline, magnifiques dessins de paysages urbains que je connaissais à travers ta galerie
Au plaisir de se croiser .... à Nantes ou à Aix...

Cyrille a dit…

Magnifique Charline,

bienvenue, nous sommes deux en Loire Atlantique désormais.
Nous nous croiserons peut-être.

Cyrille