15.3.19

La Basilique Saint Sernin de Toulouse, du portail au chevet, mars 2019



Lors d'une escapade toulousaine, j'ai choisi d'aller croquer, dessiner et peindre un des monuments emblématiques de la ville rose, à savoir ce joyau de l'Art Roman qu'est la Basilique Saint-Sernin. 

J'ai, bien sur, commencé par le portail, plus "rustique" que le reste du monument, à mon avis.

---


---

L'édifice actuel commencé au XIe siècle, succède à deux basiliques, la première édifiée au IVe siècle et la seconde, à partir du Ve siècle.

---


---
Ce monument est une des plus importantes constructions de style roman dans le sud de la France et la flèche du clocher a très probablement été terminée au XIVe siècle.
---


---
Un certain raffinement architectural caractérise la tour octogonale sur une hauteur de 67 mètres sur cinq niveaux, essentiellement en briques mais aussi complétés par des colonnes et des chapiteaux en pierre.
---


---
Le meilleur atout architectural de Saint-Sernin se découvre au chevet de l'édifice, notamment grâce à une succession de chapiteaux élégants. 
---


---


---
Comme sur de nombreux monuments français, Viollet-Le-Duc est intervenu sur la restauration de l'édifice, plusieurs années après que Prosper Mérimée eut obtenu son classement comme monument historique.

---


---
Et c'est sur le versant nord du cœur  de la Basilique que j'achève cette publication. Il est, bien entendu, à souligner que Toulouse et son emblématique monument est une étape importante des pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.
---


---
C'est tout, pour le moment.

Nicolas globe croqueur.
---

11.3.19

Un passage au carnaval de Bailleul


Le carnaval de Bailleul n'est pas celui de Dunkerque. Tout aussi coloré, sa saveur est plus douce, plus familiale également. C'était pour moi mon premier carnaval dans cette ville.

Pour ceux qui ne la connaisse pas, Bailleul est une belle ville à l'architecture typiquement flamande et très bien conservée. Un bel écrin pour cet événement.

Comme partout la grande parade à 14h30 allait défiler dans la ville. Mais le plus intéressant était sans doute la messe à 10h30 en présence de l'évèque, d'écossais en kilt et armés de leur cornemuse et surtout de centaines de carnavaleux !Une mosaïque rare et haute en couleur. Une merveille à croquer.
L'après-midi de nombreux carnavaleux, les plus jeunes et les plus en forme s'apprêtaient à reprendre le train pour finir la journée à Dunkerque.