1.12.13

Tranches de vie hivernale






Dans notre belle Bourgogne, plus moyen de mettre le nez dehors pour dessiner quand on est, comme moi, frileuse.  Il faut s'adapter, bon gré mal gré.  Mais pas question de ne plus dessiner.  Alors tout le monde trinque : collègues, conférenciers, riverains, voyageurs, usagers, personne n'y échappe !  Voici une partie de la moisson de Novembre, dans divers endroits (Paris, Tonnerre, le TER entre les deux...) en attendant une émigration climatique voire médicale à destination de l'Espagne.  Non mais !
J'ai opté dernièrement pour un sous-dessin au feutre couleur chair, fignolé ensuite aux Staedler de différentes épaisseurs sur carnet Moleskine glacé.

7 commentaires:

Marie Stricher a dit…

Génial. Tu maitrises parfaitement le dessin de personnages. C'est ultra vivant, on s'y croirait.

Sophie Valenti a dit…

Vraiment génial !

lilotte a dit…

Super !

Émilie Renault a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Émilie Renault a dit…

Jolie moisson de novembre! C'est très beau ces deux teintes, le feutre et les Staedlers!

Catherine Gout a dit…

Les attitudes de tes personnages sont plein d'éloquence même s'ils ne disent rien, c'est extra ;)

DESCHAMPS Christine a dit…

Merci à tous !