7.7.14

De Sète à Septante Setois... d'adoption!



"Elle court, elle court la maladie d'amour
Dans le cœur des enfants de 7 à 77 ans
Elle chante, elle chante la rivière insolente
Qui unit dans son lit les cheveux blonds les cheveux gris

Elle fait chanter les hommes
Et s'agrandir le monde
Elle fait parfois souffrir tout le long d'une vie..."

Les Usk pour moi c'est un peu comme cette chanson de Sardou... vous ne trouvez pas qu'elle nous sied bien ?


Et notre maladie à nous, le dessin, nous rassemble avec une énergie et une facilité totalement déconcertante. Oui, vous avez remarqué comme c'est facile de lier contact, d'échanger avec de parfaits inconnus ? 
"Ah mais t'es trucmuche ?!! ouiiiiii j'adoooore tes dessins, trop cool de te voir en vrai!"
En 2 minutes, c'est comme si on se connaissait depuis toujours, et ce, quelque soit l'âge, la nationalité, les métiers différents, etc. 
Bref, Sète c'était ça, encore et encore !
démultiplié par l'année passée depuis Lyon, et tout les contacts créés la première fois et développés depuis... On a regretté les absent(e)s, trinqué avec les nouveaux et fait un triomphe à nos belges, hollandais et espagnols quasi nationaux tellement ils en deviennent incontournables sur Usk France... 
Je cite personne, comme ça j'oublie personne ! déjà que j'ai réussi à rater de rencontrer encore une fois certains usk en chair et en os pour un autographe...
Ce sont les aléas de ces rencontres car bien sûr on était plus proche des 150 que des Sétantes !

Bon alors, pour poursuivre avec les portraits, nous avons fait une série "Monster" à la fin du samedi soir où seules les filles avaient survécu à la fatigue générale de la journée...
Le principe était simple, pas le droit de regarder sa feuille pendant la battle de sketchs...
Ça donne ça, une série chère à mes yeux !
(le 1er dessin à gauche, c'est Maja à midi, juste pour comparer le style...)




Bon et Sète alors, me direz-vous ?!! parce qu'à part pour faire des jeux de mots, faut quand même bien dire que c'était top aussi pour dessiner... Ah là, y en avait pour tous les goûts, 
évidemment des bateaux, 



... encore des bateaux,


... toujours des bateaux... 
mais aussi les ponts qui se lèvent pour eux (un vrai défi d'urban sketcher ça, le genre de truc qui te met à l'aise le dimanche matin à 9h...)


Bon à la fin, à Pointe Courte, je commençais à fatiguer des bateaux et pourtant quel endroit merveilleux à dessiner, authentique à souhait!




Heureusement y avait la spécialité locale pour nous requinquer... le poulpe ! alors en sculpture, je vous l'épargne, je vous ai reservé la tielle (au poulpe aussi), que j'ai pu comparer gastronomiquement parlant aux 4 coins de la ville (grâce à Rohan partie en éclaireur avant moi sur le sujet !) - la meilleure était bien sûr l'artisanale dans les ruelles populaires loin des touristes...


***

Rembobinage... tchiiiiiiiiip !!!!
Le 1er jour, j'étais encore sage et j'ai fait mon petit panoramique comme tout le monde, en tirant la langue sous le soleil de 10h euh 11h arff midi...



puis je me suis essayée au jardin de cactus et d'agaves en plein cagnard vers les 14h près du joli phare. Un quart d'heure pour trouver le bon cadrage, évidemment loin de toute ombre... j'espère que vous apprécierez!                                                                                                 *Cagnard : De l’occitan canhard (lieu exposé au soleil, mais aussi fainéant). Qui n’aime pas à bouger, qui est paresseux.                                                                                                                              "Ne reste pas en plein cagnard, tu vas t’ensuquer !  "                                                                                                                            nous dit Wikipedia. Sic ! qu'est-ce qu'il faut pas lire...
Après 2 litres d'eau suées à ces petites plantes assoiffées, j'ai effectivement rendu les armes !!! d'où les monstres & Co du soir...
et je suis retombée avec bonheur dans mes gribouillages d'enfant sans plus de honte!



Merci de votre patience si vous avez lu jusque là (je vous avais dit que j'étais bavarde!)
Promis les prochains articles seront beaucoup moins longs ;-)

et surtout un GRAND MERCI à nos organisateurs montpelliérains qui nous ont concocté cet inoubliable weekend, en plus en dehors de leur ville, chapeau bas... Spécial big up à Silke pour ma part !

Dites, c'est quand le prochain, vite, vite qu'on remette ça ?!!

7 commentaires:

Martine PITTET a dit…

Bravo June ! Un régal !!

DESCHAMPS Christine a dit…

Quelle(s) plume(s) !

Aliette Gousseau a dit…

J'aurai tellement aimé être avec vous à Sète !! Mais bon, j'avais des indiens Mayos à dessiner... on ne peut pas être partout ! En tout cas bravo ! Et beaucoup de dessin en un WE !!

Corinne Raes a dit…

:) Je vois sur un des dessins: Chris, La Hollandaise...elle est Flamande et Belge!! ;)

Caroline Manceau a dit…

J'aime tes dessins et ta prose ! Surtout continue à être bavarde et à gribouiller !
Et si tu en redemande viens à la rencontre au MuCEM à Marseille le WE du 20-21 septembre.
Plus d'info là :
https://www.flickr.com/groups/urbansketchersfrance/discuss/72157645537670683/#comment72157645084343440
Caro

June Pietra a dit…

Merci!
@Aliette, ce n'est que partie remise, et on a bien pensé à toi !
@Caro merci, je me joindrai volontiers à vous mais ça ne tombe pas un weekend où je suis là... j'espère le sketchcrawl d'après !

June Pietra a dit…

@Corinne, merci je corrige !!