23.11.15

Cap sur Sète

Me voilà revenue de quelques jours de navigation et d'apprentissage aux Glénans de Marseillan. La base de l'école se trouve au port des Onglous, à l'entrée du canal du midi ... qu'il faut traverser dans une petite "prame" (embarcation modeste à fond plat) à l'aide d'une pagaie.
151117_GLN
La godille
Ce qui peut être vécu comme un isolement du continent ne l'est plus dès lors qu'on maîtrise l'art de la "godille" permettant de relier en quelques minutes les deux rives du canal. L'ouvrage Le cours des Glénans évoque d'ailleurs :
« La godille est sans aucun doute un art, et sa maîtrise constitue l'une des plus nobles conquêtes de l'apprenti marin. […] Mais il faudra encore quelques heures de mise au point avant de pouvoir connaître les plus hautes satisfactions que réserve la pratique de la godille : sur l'eau calme d'un port aux rives peuplées, godiller d'une main (l'autre dans la poche) tourné vers l'avant du bateau, progresser à petits coups tranquilles, tout en ayant l'air de penser à autre chose. »
151117_GLN
La cour de la base des Onglous
Une fois de l'autre côté, on se familiarise avec l'ambiance de la base et sa cour peuplée de pins méditerranéens. Les bottes sèchent un peu en vrac, on discute, on se réunit, on perfectionne nos nœuds marins, on se délasse d'une journée de navigation.
151117_GLN
Sète en vue
Puis le moment est venu de partir en "embarquée" dans un voilier habitable avec notre équipage. Ici sur un Dufour 325 (voilier d'environ 10 mètres pouvant accueillir jusqu'à 6 personnes). De retour de la côte de Camargue, on aperçoit le Mont Saint Clair, bercés par la houle dans le silence des flots.
151117_GLN
Arrivée dans le port de Sète
Le port de Sète nous accueille pour une halte nocturne. Retour dans cette ville tant dessinée l'année dernière mais cette fois depuis l'eau !! tout est à l'envers ... j'aperçois les lieux croqués lors de la 2ème rencontre nationale des Urban Sketchers : le cimetière marin, les gros chalutiers (dont les sillons nous secouent bien), les ponts de la ville qui s'ouvrent cette fois pour laisser passer notre petite coquille, le quai de Pointe Courte qui nous offre une escale.
151116_71a
Saintes Maries de la Mer
Une halte mémorable de ce bout de croisière : les Saintes Maries de la Mer dont la pierre pâle resplendit depuis le large. On arrive dans ce lieu de pèlerinage particulier, envahi par les boutiques, dans l'effervescence (un euphémisme pour ne pas dire "beuverie générale") de la préparation de L'Abrivado, festival célébrant la culture équestre de la Camargue et la fin de la saison touristique.

SETE
USK Sète 2014 sur Flickr

4 commentaires:

michel davinroy a dit…

joli reportage et beaux dessins , merci


Monique J a dit…

Une belle expérience ! Merci de l'avoir fait partager.

Ludivine a dit…

Voilà une expérience originale qui fait envie, et sacrément bien illustrée :)
Merci Marine !!

Marine Jambeau a dit…

merci les sketchers !