30.7.16

Quand on rencontre un croqueur

Quand on rencontre un croqueur berlinois à Lyon... On croque !
Deux jours de balades dans ma ville, c'est bon de la faire découvrir en croquis !
Coucou Detlef ! :)

C'est ça, la magie des USK : la facilité des rencontres partout...




2 commentaires:

Nieder Eric a dit…

tu as raison, le bonheur du croquis c'est aussi les rencontres que provoque cette activité...
bravo pour tes croquis que j'ai découvert.

DESCHAMPS Christine a dit…

Ah, croquer en bonne compagnie, y'a rien de tel !