1.1.17

Quéven en dessins

Quéven en dessins dans le Radier

Avec Sylvie et Dominique, nous avons sévi à Quéven, une commune proche de Lorient, pour illustrer le cahier intérieur spécial du n°22 du Radier ("la revue des fiertés de la rade de Lorient"). Une expo a été inaugurée le 20 décembre à la Médiathèque, à l'occasion de la  parution du numéro, et elle est en place jusqu'au 11 janvier.
Le directeur de la revue, Nicolas, estimant qu'un dessin valait mieux qu'un long discours, nous voilà missionnés (bénévolement !) pour aller croquer les beautés cachées de cette commune, qui  à première vue, n'a rien de très touristique.
Nous nous demandions d'ailleurs en arrivant : mais qu'est qu'on va bien pouvoir se mettre sous la dent ici ? Il y avait sans doute un bourg charmant avant guerre, mais qui, après bombardement (l'aérodrome de Lann Bihoué, voire la base des sous-marins, ne sont pas loin !), s'est transformé en une rue rectiligne flanquée de maisons assez semblables et monotones).Au-delà de ce nouveau centre, s'étend maintenant une succession de lotissements qui n'ont pas été conçus par un génie créatif (comme ailleurs me direz-vous)
Bref, c'est un peu perplexes que nous posons nos pliants et déballons notre matériel la première fois










Bien emmitouflés en raison d'une température quasi polaire (il en faut peu aux bretons !), nous commençons par croquer une maison des années 30, haute en couleurs : l'ancienne mairie. Un large bandeau fait la pub pour le Loto qui doit avoir lieu dans les jours qui suivent










De son côté, Dominique traque des points de vue insolites et des petits bâtiments méconnus, comme cette chapelle Saint-Eloi



















Un autre jour, nous nous installons au bout du parcours de golf, près du trou du 18. Les golfeurs de l'après-midi arrivent en face de nous par petits groupes, poussent avec plus ou moins de bonheur la petite balle blanche sur le green, puis gagnent le club-house tout proche. Les moins vaillants font le parcours sur des petites voiturettes électriques.


Dominique croque le hameau de Kerdual, dont la rue principale est semée de gros blocs de pierre, sorte de ralentisseurs un peu préhistoriques. Habitant le secteur, il nous raconte que ce dispositif génère quelques frictions entre automobilistes, tôles froissées et engueulades, comme quoi le Cro-Magnon qui sommeille en chacun n'est parfois pas si loin !


Sylvie croque l'ancienne andouillerie, maintenant en triste état, dont les bâtiments ont abrité les habitants pendant les bombardements !

Je me laisse tenter par un croquis dans le quartier de Croizamus, avec ses immeubles en chantier. Les ouvriers posent une poutre faîtière, et je les voie se découper sur le ciel

En fin d'après-midi, je m'aventure près du centre commercial Leclerc. La lumière est belle, les ombres s'étendent en longueur avec ce soleil rasant. Les feuilles des chênes d'Amérique ont des teintes dorées magnifiques. La silhouette du centre commercial et de sa station-service forme un second plan.

Sylvie et Dominique essaient de capter l'atmosphère du jardin intérieur de la médiathèque, parsemé de curieux totems colorés

























Un panoramique de la rue principale s'impose. Pendant que je croque, une vieille dame qui habite l'une des maisons d'en face, me raconte qu'enfant, elle a vécu les bombardements de la commune, et qu'elle en garde un souvenir marquant !












Sylvie immortalise la sculpture - fontaine (une sorte de sirène qui s'envole au-dessus d'un bloc de rocher sur lequel l'eau ruisselle !) qui trône sur la place du centre, qui s'appelle place de la ville de Toulouse, en remerciement de l'aide que cette ville a apporté à la commune après-guerre


Finalement, nous terminons plutôt contents d'avoir découvert et croqués certains lieux de cette commune, pas si banale que ça. Mais tout est question de regard bien sûr :-)

Les croqueurs et croqueuse de Quéven souhaitent une très bonne année pleine de dessins et de joie aux USK de France, en attendant de vous diffuser bientôt le programme de nos journées nationales, du 2 au 5 juin à Lorient

5 commentaires:

Sadami a dit…

All are beautiful paintings! Bravo!! May 2017 will be a wonderful year for all of you. Best wishes, Sadami

Monique F a dit…

Comme quoi même un sujet modeste peut s'avérer captivant quand on regarde attentivement ! Bravo.

Sylvie Bargain a dit…

Bel article Gérard ! C'est vrai qu'on se demandait vraiment ce qu'on allait dessiner dans ce village et finalement on a bien trouvé de quoi se mettre sous le crayon !

DESCHAMPS Christine a dit…

Belle moisson, dites donc !

Gerard Darris a dit…

Merci Christine

On va publier la semaine prochaine le programme des journées en juin à Lorient, j'espère que tu en seras ?