30.7.17

Rencontrez les correspondants : Pascal Thibault > Quimperlé


Pour moi l'aventure a commencé en juillet 2013 au musée d'Albi.

Parce qu'il était interdit de photographier je n'avais pas d'autre solution que de dessiner une superbe sculpture de Paul Gauguin dont je voulais absolument garder une trace visuelle.

Cette expérience inattendue m'a procurée beaucoup de plaisir alors que je n'avais jamais dessiné de ma vie auparavant.

Le mois suivant, je découvrais le mouvement Urban Sketcher dans le livre L'art du croquis urbain de Gabi Campanario aux éditions Eyrolles.

A la rentrée de septembre 2013, j'ai donc décidé de dessiner tous les lundis matins dans la petite ville de Quimperlé en Bretagne où je réside. Mon envie était de dessiner avec d'autres personnes et d'échanger ensuite autour d'un café. C'est comme cela qu'est né le groupe des croqueurs quimperlois auquel participent aujourd'hui entre 10 et 30 personnes chaque semaine.

Depuis 2013 je dessine donc très régulièrement en groupe ou seul en diversifiant les sujets et les techniques. Même si mes dessins ne sont pas souvent à la hauteur de mes attentes, l'important pour moi réside : dans l'instant de la réalisation qui nécessite une grande concentration proche de la méditation et dans l'échange que le dessin permet avec les croqueurs quimperlois ou d'autres urban sketchers du monde entier.

La pratique du dessin a surtout modifié mon regard. Avant, je ne voyais qu'un arbre vert et désormais je vois un arbre et son ombre avec toute une gamme de couleurs. Je suis aussi plus admiratif du travail des autres. J'apprécie mieux la qualité technique, l'originalité ou la force des traits avec les urban sketchers qu'Internet me permet de suivre.

Flickr
Facebook
Blog des croqueurs quimperlois 



Il est agréable de dessiner Quimperlé depuis ses quais
Une promenade dessinée quelques mois après sa percée
Quimperlé une ville en relief avec la ville haute et la basse ville
A quelques kilomètres de Quimperlé : le moulin à marée du Hénan
J'aime les intérieurs avec une multitude d'objets comme cet atelier
La piscine de Quimperlé pour dessiner au chaud à l’abri de la pluie (et en musique) 
Que du feutre pour l'abbaye Saint Maurice en bordure de la Laẗa cachée dans la végétation
Précieux moments d'échange
les croqueurs quimperlois

5 commentaires:

Sylvie Bargain a dit…

super de te retrouver par ici... Et longue vie au groupe si sympathique des Croqueurs quimperlois !

vanessa a dit…

Bienvenue Pascal ! et longue vie au groupe des croqueurs quimperlois!

Claude a dit…

Bienvenue Pascal ! Quel plaisir de partager cette passion et ces belles rencontres tout près de chez nous !

Gerard Darris a dit…

Bienvenue parmi les correspondants
au plaisir de continuer à croquer dans notre belle région !

DESCHAMPS Christine a dit…

Belle entrée en matière ! Au plaisir de te lire et de regarder tes dessins !