21.5.24

L'Affaire Tonnerresol

Curieux titre pour cet article, n'est-ce pas ? C'est qu'on a le sens de l'humour, dans l'Yonne, et que, pendant qu'un millier de sketchers croquaient joyeusement à Nantes, moi, je restais à Tonnerre pour croquer la première édition du festival international de BD de la ville, dont le nom lorgnait vers des références franco-belges bien connues. J'ai raté mes Belges préférés à Nantes, mais j'ai pu me consoler un peu avec des dessinateurs, des conférenciers et des éditeurs de tous horizons, venus présenter leur production aux icaunais (c'est comme ça qu'on s'appelle, dans notre département) mais aussi aux fans attirés par des noms prestigieux depuis de lointaines contrées, comme les Vosges, ça n'est pas rien.
Bref, j'étais d'astreinte graphique. Mais ça n'a pas du tout été une corvée et j'ai rempli 23 pages de mon carnet Earthbound en papier recyclé, que j'affectionne pour des croquis en noir et blanc, en furetant entre les stands et en discutant avec des tas de gens attirés par l'aubaine de ce petit festival naissant, à taille humaine. Pour l'instant, parce que quand on voit le succès des rencontres nationales d'Urban Sketchers, ça remplit d'une certaine appréhension... En attendant l'affluence record à laquelle le festival est promis, voici quelques croquis réalisés selon notre sacro-sainte Charte.
Peut-être qu'on se croisera à une prochaine édition pour croquer l'événement ensemble ? J'ai déjà bien étoffé la liste tonnerroise de croqueurs ce week-end parmi les amateurs de BD, au hasard des rencontres, mais aussi retrouvé une "USk Paris", comme on dit entre nous, que j'avais rencontrée il y a des années et qui vit désormais près de chez moi... Une aubaine !

Aucun commentaire: