12.3.13

La discrète

J'explore toujours le petit village de Luzech tout près de chez moi, en attendant que les jours rallongent et me permettent des escapades plus éloignées.
Je vous convie dans la rue des Mariniers, elle n'a rien de bien spectaculaire et les promeneurs de la   « Grand' rue » passent souvent devant en l'ignorant. Elle est pourtant intrigante avec ce carré obscure en perspective et ses larges marches plongeantes tel le pavage d'un passage vers un univers parallèle ou, perpendiculaire qui sait  ?!!
En se glissant dans la pénombre, on découvre la porte dite des mariniers. J'ai pu lire sur une pancarte un peu plus haut, qu'elle est le dernier vestige du rempart de Luzech qui a aujourd'hui disparu. Pendant que je dessine , derrière le mur me parvient un bruit d'eau semblable à un goutte à goutte dans un petit lac souterrain, la crue ressente du Lot a certainement rempli une cave proche.

Le couloir continue à s'enfoncer et quelques marches nous accompagnent directement au bord de la rivière. C'est presque une porte de hobbit car il faut se baisser . Enfin pour vous, pas moi bien sûr !
Et voilà, nous y sommes , dans l'univers perpendiculaire de la rue des Mariniers !!

A l’embarquement: carnet A5 Daler Rowney 160g/m², feutre Copic SP 0,2 , aquarelles, casque de spéléo et bouées brassières :)

5 commentaires:

Carnet de BRU a dit…

Quelle belle histoire ! C'est du grand Silex and the city !

Emily Nudd Mitchell a dit…

Passionnant, Catherine ! Et magnifique, comme toujours.

Mr Tazab a dit…

encore une série magnifique.

Marisa O. a dit…

Formidables dessins !

Alexandre Véron a dit…

J'adore...