23.8.14

Balades estivales du côté de chez moi

Balade du côté de chez moi,
avec ma douce moitié qui est en train de fabriquer un quart supplémentaire,
cette année c'est vacances à la maison.
Du coup, bien décidé à ne pas laisser le meilleur de la lumière estivale aux touristes en goguette,
je chausse mes baskets les plus confortables, remplis mon sac à dos et go !


La balle de foin à l'ancienne est en voie de disparition,
bientôt on ne la trouvera plus que dans les méandres de nos vieux neurones poussiéreux.
De plus en plus d'agriculteurs les encapsulent de plastique noir,
il est grand temps de les dessiner ...


Les champs de blé fraîchement coupés
du côté de Champeix dessinent de beaux volumes.
Un silence total, uniquement quelques battements d'ailes,
et le vacarme assourdissant des poils de mon pinceau,
qui s'écrase dans le fond de ma boite d'aquarelle.


Un été auvergnat, en principe, c'est deux heures de franc soleil,
trois jours de chaleur lourde et quatre jours de pluie.


Le sommet  du Puy de Dôme habituellement raisonnablement fréquenté,
est, cet été, grouillant de citadins du monde entier (si, si )


Les stars, auprès des loupiots, sont les moutons et brebis:
"Et ça fait quoi un mouton ?
Ça fait bêêêêêêêêeeeee..."



Après les 577 marches qui mènent au sommet du Puy de la Vache, 
le contraste entre la terre volcanique,
saturée de pouzzolane et les herbes jeunes.



4 commentaires:

Mr Tazab a dit…

De la gouaille Ricardienne, du beau pays, une goutte de Van gogh et trois moutons, ça fait un bel apéro!

Richard Bertrand a dit…

allez !!!!

Caroline Manceau a dit…

Bel été que tu nous as dessiné là !
Caro

Didier Millotte a dit…

Chouette ces dessins, j'aime bien.