14.2.13

INVITE DE LA SEMAINE :FELIU RENOM

On ne présente plus Feliu...
Mais laissons le se présenter lui-même...

Un Catalan de mon âge, surnommé Renom, a de nombreuses raisons d'envisager France comme sa seconde patrie.
Les Renom étaient une famille de meuniers d'Occitanie (Penne d'Agenais), qui ont migré à l'autre côté des Pyrénées et se sont installés, dans le même travail, sur la rive du Ripoll, à Sabadell, fuyant les guerres entre catholiques et huguenots au cours du XVI siècle (il me reste peu de souvenirs de l'époque).
À l'école, le français était la langue étrangère enseignée. Plus tard, étudiant à l'Université, en Espagne il y avait encore une dictature militaire et on profitait de la  proximité de la frontière avec la France pour voir des films et acheter des livres interdits, et nous voyagions à Paris pour son appel à être la première capitale du «monde libre» à notre portée, et pour son aura de ville hôte des artistes, des écrivains et des politiques d'Amérique latine et d'Espagne.

On a découvert la baguette et on a beaucoup mangé dans la rue. Dans ces conditions, non sans quelque raison, les Parisiens nous regardaient avec une certaine appréhension. Plus tard, on a voyagé à Paris plus fréquemment, parfois chaque année, presque comme un rituel, et on a pu manger dedans les restaurants, et nous nous sommes sentis très bien accueillis par ses habitants, et presque comme à la maison, en jouissant de ses paysages, son architecture et son offre culturelle.

Ce sentiment est devenu encore plus évident en ayant la possibilité de partager une passion avec le grand et amical groupe USK France, que montre une cohésion et une solidarité seulement comparable avec le groupe de dessinateurs de l'Andalousie.

De ma résidence dans l'ancien royaume de Majorque, qui avait sa capitale à Perpignan, un fort câlin à tous...


Feliu,


On retrouve Feliu sur sa GALERIE FLICKR


La semaine prochaine, Carnaval oblige, nous partons au Brésil...

5 commentaires:

Bénédicte Klène a dit…

Nouvelle arrivée, je découvre avec plaisir et admiration le superbe travail de Feliu ! Les quelques lignes que tu écris sont vraiment très émouvantes et sensibles !

silke conquet a dit…

Ahh, le Prince de Majorque !!! Oh, le coeur qui bat, le trait vif, animé,....et quel beau texte... De Paris, tu as appris l'art du charme ;-). Superbe travail, superbe sensibilité, super humour, et quelle gourmandise... C'est un grand honneur d'avoir ta visite pour moi en tout cas. Alors un fort câlin à toi aussi :-).

Emily Nudd Mitchell a dit…

C'est très beau, le texte et le dessin !

Juliette Plisson a dit…

Bonjour Feliu!
Oui quel beau texte émouvant et quels beaux dessins!!
Oui Silke dit vrai, un grand honneur et un très grand plaisir de voir tes dessins ici!!

Feliu Renom a dit…

Merci beaucoup. Je suis vraiment comblé par vos commentaires flatteurs. J'ai aimé mettre en évidence comment l'appartenance n'est pas déterminée par le tracé des frontières :-))
Félicitations, Bruno, pour ce magnifique Blog!!