8.8.13

Marché artisanal

Je m'attendais à rentrer du Symposium de Barcelone mon carnet rempli de cheminées de Gaudi, de façades modernistes et de places ensoleillées mais en réalité, c'était ma tête qui a été remplie... d’idées, de techniques et de matériaux nouveaux, et mon cœur... d’un merveilleux sens de la camaraderie qui existe entre croqueurs du monde entier.

Plutôt que de vous raconter coup-par-coup mon expérience du Symposium (comme d'autres l'ont si habilement fait) je veux me concentrer sur une seule grande leçon que j'ai apprise au cours des ateliers et vous montrer comment j‘ai essayé de la mettre en pratique depuis.

Une des principales choses que je voulais apprendre à Barcelone c’était comment croquer les gens qui bougent tout le temps et, plus généralement, comment donner mes croquis plus de vie. L'atelier qui a vraiment concentré sur cet aspect était celui de James Richards : "Life Between Buildings". Je n’étais pas du tout à l’aise dans cet atelier au début. J'ai paniqué, je me fâchais avec moi-même, mais pour le troisième exercice nous avons eu plus de temps et j'ai commencé à me détendre. James nous a donné une astuce qui a tout changé pour moi. La voici : dessiner les gens d'abord et mettre leurs têtes sur la même ligne horizontale ! Simple et efficace. Je l'ai essayé et hop, dessiner les gens n'est pas si effrayant finalement.

A peine rentrée d’Espagne, j’ai fait un marché artisanal dans ma région. Je devais passer la journée à tenir mon stand alors j’avais largement le temps d’observer et de croquer les gens ainsi que les objets, tableaux et parasols qui faisaient partie de cette scène haute en couleurs. 


2 commentaires:

didier millotte - illustrateur a dit…

Joli.

DESCHAMPS Christine a dit…

Chouette dessin et un secret d'atelier bien pratique ! Merci, Judith !