6.8.13

Candide à Barcelone

Croquis panoramique  - workshop de Virginia Hein

Le Symposium Urban Sketchers de Barcelone 2013 a été, comme vous le savez une grande réussite. Les organisateurs ont annoncé qu'il y a eu deux fois plus de participants que la précédente édition.
Participants inscrits aux workshops du In ou participants libres aux sketchcrawls quotidiens du Off, les USk français étaient très bien représentés. Mais là où on s'est surtout distingués, et on peut même dire qu'on a excellé, c'est dans la rubrique des faits divers. Les deux seuls sketchers qui se sont fait piqué leur sac sont français. Cocorico. Le français est-il un être particulièrement naïf qui idéalise un peu trop la bonté humaine, comme le Candide de Voltaire ?
Je suis un de ces deux infortunés qui a eu la malheureuse expérience de se faire voler tout son matos de dessin et un carnet de croquis entier en début de symposium. Ceci ne m'a pas complètement anéanti, même si ça a été un peu dur à digérer. Grâce au soutien moral de mes compagnons, aux échantillons offerts par les sponsors et aux ateliers riches en enseignements et en découvertes, cette mésaventure m'a même permis de repartir un peu à zéro, sur de nouvelles bases. Voici donc quelques-uns des rares dessins que j'ai pu produire pendant ces journées. Mais plus que des résultats graphiques, je retiendrai toutes les généreuses attentions des Urban Sketchers de France et de plus loin.
Merci à tous.

Lors d'une petite virée avec Fabien Denoël et Gérard Michel

Sketchcrawl #40 - Arc de Triumf
 
Plaça de Trillo - Quartier de Gracia

5 commentaires:

didier millotte - illustrateur a dit…

Superbe. Bravo.
Désolé pour ton sac. J'avais appris ça sur place, c'est dommage.

Emily Nudd Mitchell a dit…

J'ai été impressionnée de te voir renaître à la boutique d'art. En tout cas, n'est pas Candide qui veut, tu sais cultiver ton jardin artistique !

DESCHAMPS Christine a dit…

Du coup, tu es devenu un exemple pour nous tous, ça a du bon aussi, la délinquance ! ;)

Mr Tazab a dit…

Tu es le Gandhi des USK France. On t'adore.

Juliette Plisson a dit…

quelle histoire Vincent, terrible. c'était sympa de te voir renaitre au fur et à mesure. à très bientôt!