9.8.13

Hablo very bon Espanol ( souvenirs de Barcelone)

Depuis ma salle de bains, à 7h du matin. Dieu seul sait pourquoi je me réveille aussi tôt en vacances. L'envie de dessiner peut être...
Faut pas croire que c'était facile tout ça.
Le premier type que j'ai croisé dans Barcelone et à qui j'ai demandé, avec une articulation impeccable (imaginez les mimiques faciales d'un acteur de film muet, ou un ralenti de séance d'orthophonie): "Por favor, donde esta la carrer Guifré?" m'a fait des yeux comme des assiettes de tapas. Hébété, le gars. "Speak English?", qu'il ma dit.
Ca commençait fort.

Leçon de tapas par Emily Nudd Mitchell. (De gauche A droite: Miss Tazab, Juliette Plisson, Martine, Emily)

Il s'est donc agi de s'exprimer autrement. J'ai tenté dans un premier temps l'Anglugnol, puis l'Espagnol chanté (conseil de Joel Guevarra pour pallier à mon absence d'accents toniques, ce qui fonctionnait plutôt bien, mais je me suis lassé après avoir passé tous les airs de Boby Lapointe pour demander les toilettes ).
Je me suis donc rabattu sur l'Espagnol-après-quelques-bières, c'était pas mal au début, comme si j'avais avalé une méthode Harrap's, le souci est que je prenais la gestuelle agitée d'un Italien dont on aurait rayé la Fiat sur un parking, et je crois que j'avais tendance à postillonner des particules de tapas sur mon interlocuteur.
Finalement, (également inquiet pour la santé de mon foie), j'ai opté pour l'Arvugnol, et tout a fonctionné, en fait, tout le monde se comprenait à ce Symposium, sous l'égide du crayon et de la boite à couleurs.

Tranquille dans le Passeig del Born avec Fabien Denoël
Des gribouilles, y'en a eu, des kilomètres avalés avec mes vieilles sandales, des bières, de la pluie, mais aussi pas mal de soleil, des cacahuètes, des canas*, des tapas, des mini-shorts, du métro, du bus, du cheval, des clopes, des pickpockets, du linge aux fenêtres, des musicos, de la sueur, des plongeons, des pipas, du vermouth, de la crasse, des courants d'air, une architecture de fou, viva Barcelona, que chulooo!

*Una cana, c'est un demi. Si vous ne saviez pas ça, même pas la peine d'envisager de mettre un orteil à Barcelone, allez plutôt réviser un peu. 
** Normalement d'ailleurs, il y a un tilde, ce drôle d'accent, sur cana, ce qui en fait la prononciation la plus sexy du monde avec un bout de langue rose qui apparait une demi seconde entre les dents, en général avec un sourire. Qui n'a jamais vu une Barcelonaise prononcer cela manque une facette majeure du Mystère Féminin. 
*** Si je ne mets pas le tilde sur cana, c'est que je ne trouve pas comment on fait avec mon ordi. Suis preneur d'infos, des fois que je reparle de bière ça me servira.
Rapido avant de se faire virer par des vigiles, vers la plage de la Barceloneta.
Il est vrai que quinze USK, ça peut boucher un escalator.
 Et quand le soir venait, on drink and drawait. Attention, trop de draw tue le drink, et l'inverse aussi, c'est un subtil dosage.
J'ai fait quelques bobines étonné que j'étais de voir que mes contacts Facebook ou Flickr sont de vrais gens avec des oreilles et des nez.
 Voyez plutôt:

Gaffe, il aime pas quand on met un "S" à Desplanche
Louise, pleine de mini-sketchers.
( ou au moins un)
Et voilà. Ca passe vite, trois jours. Mais j'ai ramené pas mal dessins, je poste la totale par , si ça vous dit.




13 commentaires:

didier millotte - illustrateur a dit…

Chouette.

didier millotte - illustrateur a dit…

... ça donne envie d'y retourner. :)

Vincent Desplanche a dit…

Super récit Mr Tazab, merci de nous remémorer ces bons moments. Quelle belle famille on formait, des cousins américains, des frères et sœurs, un tonton liégois ou une nièce Ursula et même des enfants (les tiens)… On ne demande qu'à renouveler l'aventure.
Bises.
Pour le tilde, sur Mac c'est simple : alt-n (~) puis n = ñ. Sur PC je ne sais fichtrement pas.

Martine PITTET a dit…

Merci, même si ça me rend forcément jalouse de ne pas avoir vu tout cela et entendu ton superbe accent espagnol !!

Anonyme a dit…

Chouette compte-rendu !
C'est quoi l'arvugnol ? Un mélange d'arverne et d'espagnol ? (Ca devrait me convenir).

Pour le ñ : sur mon PC, je peux faire Alt GR + 2 puis n ou bien Alt 164 (du pavé numérique, sans n)

Anonyme a dit…

Anonyme de 7:41 = Val. A bientôt pour le skecthcrawl à Clermont ?

Emily Nudd Mitchell a dit…

Wow, génial (en espagnol, on dit aussi "es la caña!" pour un truc génial !) Guau, es la caña ton compte-rendu et en plus, j'ai appris comment on fait les ñ :)

Sophie Valenti a dit…

un Régal *_*

DESCHAMPS Christine a dit…

Mais alors, Tazab, tu manies aussi bien la plume à l'écrit qu'en dessin ??? Une bonne partie de rigolade, ton article ! Pour les tildes, tu peux configurer ton clavier en la mettant en raccourci sur ton n, par exemple, avec ctrl N... c'est ce que j'ai fait, c'est la caña gañée à tous les coups !

Michel Jacquard a dit…

Quel humour ce Tazab ! On le devinais dans ses dessins, il nous l'a montré in situ*, il le confirme dans ses commentaires .
(ndlr: * en Français dans le texte)

Juliette Plisson a dit…

chouette chouette, je rigole je rigole! un beau résumé de Barcelone, et ça me fait d'autant plus rire que je trouvais que tu parlais super bien espagnol!!
heureusement tout le monde connait son clavier mieux que sa poche, je n'aurai pu te donner aucun conseil sur les accents spéciaux!
bises!

Mr Tazab a dit…

Gracias a vosotros para todos los commentarios y para el ñ, es la CAñA!
@val: skecthcrawls et même plus en perspective sur Clermont.
@Juliette: C'est que mon Anglugnol a bien fait illusion si tu as cru que je parlais bien..En tout cas, j'y travaille...

Patrizia Torres a dit…

¡ Tazab, tú sí que eres la caña !
( Traduction, more or less : tu es trop fort, Tazab ).